Les Contrevents


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pause déjeuner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Asmarith
Admin


Messages : 309
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Pause déjeuner   Mar 24 Fév - 12:13


Pause déjeuner - ft. Black Allson

Gérer ce moment tout seul était un véritable supplice. Je savais que les événements qui s'étaient déroulés dans le bidonville me reviendrait à la gueule comme une explosion. Je voyais déjà venir les membres du Concile des 13 avec leurs grands airs, me prenant pour un gamin idiot et gâté par la nature. Quoi ? Etaient-ils jaloux ? Très certainement, sinon pourquoi viendraient-ils m'importuner dans mes décisions. A croire qu'aider Lewine dans ses pérégrinations était un tort. Peut-être bien, mais j'étais le seul maitre de mes actes et je refusais d'être dicté par un Concile qui ne tenait pas la route. Après tout, ils ne pouvaient pas me virer. J'étais la tête même de cette équipe, le mec le plus riche de la planète.

Je me laissais choir dans un fauteuil confortable, et face à moi la grande bée vitrée de mon salon m'offrait un spectacle exceptionnel. Niché au plus haut de ma tour de verre, je contemplais mon domaine. New York s'étalait à perte de vue, jusqu'à la fin du dôme pour laisser place à la Zone Extérieure. On était à l'abri ici et bien que Lewine puisse en dire le contraire, je n'essayais plus de me formaliser pour des raisons obscures. Elle n'avait plus son mot à dire, tout comme ces Alticiens. Ils avaient décidé de vivre à l'écart du dôme, loin de la protection, alors qu'ils se débrouillent. Son impertinence de la dernière fois me restait en travers de la gorge.

Pourtant, au fond, je me sentais idiot de la laisser sans la moindre défense. Ca me tuerai de savoir Alticio crouler sous les menaces barbares de Pylos. Je humais mon whisky avec une certaine amertume. Je n'attendais personne, pas même un coup de file et m'assoupis doucement dans une plénitude qui m'était propre.

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierce Black
Neutre


Messages : 28
Niveau pouvoir : 7/10
Localisation : New York City la haute ville
Métier/Etude : Chirurgien Cardiaque

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Jeu 26 Fév - 17:06

Il ne s’attendrait probablement pas à me voir. Je ne suis pas le genre d'amis qui arrive à l'improviste juste par bonté de coeur. Non, je suis loin d'être ce genre d'ami. Alors oui, j'allais sûrement le surprendre par ma venue. Et c'est ce qui me plaisait, surprendre les gens qui pensent me connaitre. C'est assez amusant de voir que les personnes les plus ignorants croient vous connaitre par coeur. Monter dans la plus haute tour de la ville ne m'était pas étranger. Je connaissais pratiquement tous les occupants. Après tout, un chirurgien réputé dans cette ville de malheur, avait quelques connaissances haut placé. Donc Léo Asmarith. Quel lien nous avons ? De simples amis rencontré à tout hasard dans un bar à boire jusqu'à n'en plus finir. Et bien oui, nos problèmes nous on rejoint et depuis une entente plus que cordiale s'est instauré. On se ressemble plus qu'on ne le croit et c'est ça qui me plait.

Enfin arrivé devant la porte de son appartement huppé, je frappais et il m'ouvrit dans la seconde qui suivait, comme s'il attendait ma visite de pied ferme. Ce qui n'était pas le cas. Je lui accordais un large sourire, voyant aisément la stupéfaction envahir son visage.

- Léo ! Fais pas cette tête, je ne suis pas ton ex revenue te tabasser à coups de marteau. Tu me permets d'entrer ?

J'avais apporté une bouteille de vin histoire que notre rencontre soit plus conviviale. J'étais jamais trop sûr de ce qu'il pouvait penser de ma personne. Même si j'étais un médecin reconnu, je n'étais pas grand chose comparé à ce milliardaire prétentieux.

- Faut qu'on parle d'un truc ...

J'aimais mon entrée en matière. Vu son expression, j'étais au moins sûr qu'il ne me laisserait pas moisir sur le pallier de sa porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


Messages : 309
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Mer 29 Juil - 13:02

Là devant moi, il se tenait avec une bouteille de grand cru dans les mains. Je ne pouvais pas refuser cette invitation, même si elle m’était imposée. Comment avait-il réussi à venir jusqu’ici ? J’en avais aucune idée et ma curiosité était d’avantage piquée par ce qu’il voulait me dire, que par la façon dont il avait réussi à soudoyer mes employés. Je lui tendis une main amicale et lui fit signe de prendre place dans le spacieux salon. Bien évidemment, je sortis deux verres à vin et les déposa sur la table, afin de profiter de cette petite merveille. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’on venait m’offrir à boire dans mon propre salon. Pierce était un homme étrange. Je le connaissais vaguement, mais je savais par quelques unes de mes sources, qu’il était quelqu’un de respectable et surtout quelqu’un qu’il valait mieux avoir dans sa poche.

« Parler de quoi exactement ? Tu piques ma curiosité, cher ami … »

Ami ? Je ne saurais le dire. Ce mot était peut-être un peu fort. Mais si Pierce était là c’est que quelque chose n’allait pas. Pourquoi viendrait-il me rencontrer dans mes appartements ? D’ailleurs, je me demandais comment il s’était fourni mon adresse. Un tas de questions se bousculaient dans ma tête et les airs de Pierce me rendaient presque mal à l’aise. Moi ? Vous vous rendez compte ? J’en riais presque jaune de l’intérieur. Je m’installais dans un fauteuil rouge confortable et croisa les jambes avant de le considérer plus gravement dans les yeux.

« Si tu es venu jusqu’ici pour me parler d’un truc, c’est que ce truc doit être grave … ou personnel. Tu as toute mon attention. »

J’avais hâte d’entendre son discours, mais en même temps, quelque chose en moi me disait qu’il valait mieux ne rien savoir. Une boule désagréable commença à se forger dans mes entrailles. Pourtant, je ne laissais rien paraitre. Je focalisais mon énergie sur lui, ainsi je saurais à tout moment s’il était là pour me mentir ou me balancer une vérité dérangeante.

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierce Black
Neutre


Messages : 28
Niveau pouvoir : 7/10
Localisation : New York City la haute ville
Métier/Etude : Chirurgien Cardiaque

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Mer 29 Juil - 13:05

Incroyable ! J’avais réussi à pénétrer dans l’antre du plus grand des riches de ce monde déchu. J’en restais pantois tant ma stupéfaction était à son sommet. Je regardais les moindres détails et je me disais que la vie était bien injuste. Tant de luxe au même endroit. Même moi, chirurgien réputé, je n’avais pas accès à autant de richesse. Je m’installais dans un canapé en cuir rouge, tandis que Léo attrapa deux grands verres à vin. Ca m’amusait de le voir ainsi. Nos conversations ont toujours été accompagnées d’un verre d’alcool. Mais là, ce n’était pas pour parler de notre petite vie personnelle ou de nos soucis quotidien. Non, là il s’agissait de quelque chose de plus grave. J’avais foie en Léo et j’étais convaincu qu’il était le meilleur membre du concile des 13. Mais quelque chose me chiffonnait profondément et j’avais besoin de savoir. L’attente était visiblement trop longue pour le maitre menteur et je décidais de me lancer, après avoir trempé mes lèvres dans cet exquis breuvage.

« Humm … très bon crue ! Le vendeur ne m’a pas menti. »

Un sourire torve se dessina sur mes lèvres et je tendais une main vers Léo pour l’inviter à boire également. Une fois fait, je me raclais la gorge pour me lancer finalement dans la véritable motivation de ma venue.

« Léo, je ne suis pas ton ennemi et c’est pour cela que j’ai décidé de venir te voir directement. J’ai entendu des choses dérangeantes à ton sujet. Des choses qui pourraient te ruiner. Des choses qui pourraient compromettre le Concile des 13 et te soustraire à un jugement brutal et peut-être mortel. »

C’était peut-être un peu fort comme entrée en matière, mais je voulais le mettre dans le bain. Qu’il sache que je n’étais pas là par pur hasard ou par pur ennui.

« D’après des sources fiables, j’ai cru entendre que tu fréquentais Lewine Van Horone … que tu lui vendrais des armes afin de soutenir ses projets de ville nouvelle. Dis moi simplement que cette information est fausse … qu’il s’agit d’une simple rumeur afin d’agiter les foules, rien de plus. »

Je n’étais pas un homme puissant et encore moins un homme très influant. Mais je savais ce qui se disait dans la basse société. Je savais même encore mieux ce qui se racontait dans les soirées des gens huppées. Alors voilà, j’avais besoin de savoir pour le protéger au mieux. Afin que toute cette affaire ne remonte pas aux oreilles du Concile. Pour lui, pour le sauver … Enfin, j’espérais simplement que tout ceci n’était que mensonge et qu’il nierait ce fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


Messages : 309
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Mer 29 Juil - 13:07

Mon cœur ne fit qu’un bond. Je recrachais nerveusement le vin dans mon verre. Il n’avait en aucun cas le goût leste que j’attendais. Non, simplement de l’amertume. Je le considérais gravement, encore plus que d’ordinaire. Il avait touché un point sensible et l’envie de me jeter par la bée vitrée me démangeait lourdement. Je ne pouvais pas lui mentir, pas à lui. Je lui avais parlé de Lewine, il aurait très bien pu me piéger en me raconter une histoire de source ou je ne sais quoi d’autre. Mais non, il disait la stricte vérité. Et c’était cela qui me faisait le plus peur. C’est que l’histoire s’ébruite. Je comprenais son ressenti et ça me touchait. Mais était-il de taille à faire quoique ce soit pour m’aider ? J’en doutais. J’étais conscient de mes actes, de mes choix et de mes relations. Je savais qu’entrevoir Lewine n’était pas une bonne idée. Encore moins de lui livrer ce dont elle avait besoin. Mais j’étais encore amoureux d’elle, et même si elle me haïssait, je ne pouvais rien lui refuser. J’étais faible, j’en convenais. Je connaissais déjà le discours blamatoire du concile sur mon comportement. Que ces actions nuiraient gravement à la stabilité du dôme et que ces armes n’avaient rien à faire à Alticio. Que toute ma production était destinée à l’Académie et à la milice, à la défense du dôme contre une nouvelle attaque de Pylos. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que Lewine et moi étions dans le même camp. Ils ne pouvaient se douter des choses qui se tramaient à Alticio.

« C’est la stricte vérité, en effet. Je continue de voir Lewine et je lui apporte tout mon soutient pour maintenir Alticio debout. C’est dans notre intérêt et je ne m’en cacherais pas. Je suis même prêt à affronter toutes les médisances des médias s’il le faut. En quoi cela te fait-il peur cher camarade ? »

Pourquoi s’inquiéter pour moi ? Après tout je ne lui avais apporté aucune aide. En réalité, je ne voyais même pas pourquoi il venait me balancer une information pareille. Lewine avait toujours été discrète dans ses déplacements, mais je ne doutais pas que cette information provienne d’un espion de Pylos. Il voulait ma mort et se ferait un plaisir d’y parvenir, même en pourrissant l’intérieur de la grosse pomme. Il était certainement à des kilomètres de là, mais jouirait d’un plaisir malsain à apprendre ma pendaison. Car oui, je savais ce qui m’attendait si le Concile des 13 apprenait ma relation avec Lewine. Et je savais également que je ne pouvais pas compter sur elle pour être sauvé. Non, depuis longtemps maintenant, je ne pouvais que compter sur moi-même. Je le considérais encore une fois et un long silence se plaça entre nous. Je repris une lampée de vin et curieusement, celui-ci avait retrouvé le goût que j’appréciais tant. J’étais convaincu de pouvoir régler ce problème à ma manière. C’est-à-dire éliminer la source d’information.

« Qui est ton informateur ? »

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierce Black
Neutre


Messages : 28
Niveau pouvoir : 7/10
Localisation : New York City la haute ville
Métier/Etude : Chirurgien Cardiaque

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Mer 29 Juil - 13:08

Une blague ! C’était une blague ? Je le voyais cracher son vin et je pu considérer la chose comme … non. Ce n’était pas une blague. Bon sang, mais qu’est-ce qui pouvait bien se passer dans sa tête sérieusement ? Il était prêt à mourir, à sacrifier des idées brillantes pour une femme complètement folle ? Pourquoi tenir Alticio debout, alors qu’il fallait tout miser sur le bon maintien du dôme ? Pourquoi croire que les radiations ne nous atteindraient pas au dehors des murs ?

« Non mais je rêve ! C’est une blague ma parole ! Comment peux-tu être aussi naif ? Je ne te juge pas, mais … excuse moi, mais c’est vraiment trop con ! Lewine est sur une liste noire. Le Concile des 13 serait prêt à la tuer si elle pointerait le bout de son joli petit minois. Tu le sais mieux que personne … Si cette information atteint le Concile, alors tu es sûr d’être pendu. Pourquoi tenir Alticio debout ? Quel est l’intérêt ? Ces gens sont malades … ils sont sur la pente glissante et mourront d’ici la fin de l’année. Pourquoi privilégier une cause perdue, alors que le dôme devrait être fortifié ? »

Je posais peut-être trop de questions, mais je ne comprenais pas son comportement. Il avait l’air tellement fier et sur de lui. C’était certainement ce qui me dérangeait le plus chez cet homme. Son arrogance. Je bus un deuxième coup et reposa mon verre maladroitement sur la table basse.

« Mon informateur ? Pourquoi cette question ? Ca n’a pas d’importance, si ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


Messages : 309
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Mer 29 Juil - 13:10

Naif ? Me croyait-il aussi dupe ? Je savais très bien ce que je faisais et j’étais tout à fait conscient des conséquences de mes actes. Mais tant que mes magouilles restaient dans l’ombre, j’étais à l’abri de tout jugement du Concile des 13. Personne n’était censé connaitre mes affaires avec Lewine. Alors son informateur connaissait la source. Il suffisait que je supprime la source pour faire peur aux gens, pour qu’ils la bouclent. Car j’étais prêt à tuer chaque personne divulguant cette information, même Pierce. Mais si cet homme était venu jusqu’ici pour me l’informer, alors il n’était pas assez stupide pour le dévoiler au Concile des 13. Je ne croyais pas spécialement en lui. Il se proclamait mon ami, mais je ne le connaissais que de réputation et quelques brides éparses de sa vie. Je commençais à douter de la véracité de ces propos. Mais plus je réfléchissais à la situation, plus je me disais que je n’avais aucune personne digne de confiance dans mon entourage. Je me méfiais des gens comme la peste. Il était peut-être temps de changer la donne. Il était peut-être plus sage d’avoir quelqu’un sur qui compter, quelqu’un de haut placé de préférence, quelqu’un qui avait foi en ma vision des choses. Pierce était ce genre de gars là. Alors je n’allais pas cracher dessus, mais simplement rentrer dans son jeu. Peut-être que j’apprendrais à connaitre ce que signifiais le mot « amitié » et « confidence » ?

« Je suis au courant de tout ce que je risque. Et ce risque vaut le coup, crois moi. »

Je ne le faisais pas simplement pour Lewine, mais également pour sauver le dôme. Pour traquer Pylos, pour dissoudre le Concile des 13, pour reprendre le pouvoir de la capitale et sauver la population. Les gens ne comprenaient pas. Ils vivaient comme de simples moutons dans leur petite bulle protectrice, ne se doutant pas le moins du monde de ce que pouvait trafiquer le gouvernement dans leur dos. Personne ne connaissait la vérité et il aurait été trop dur d’y croire de toute façon.

« Si je trouve l’informateur, je trouve la source. Si j’élimine la source, j’élimine le problème. C’est aussi simple que cela. Alors, qui est l’informateur. »

L’hésitation se lisait clairement dans les yeux de Pierce. Il connaissait ma puissance, il savait bien qu’il ne pouvait pas me mentir. J’avais des hommes de main un peu partout dans la haute ville et le bidonville. Il suffisait d’un coup de fil pour éradiquer à tout jamais cette vermine. Je ne voulais pas attendre d’avoir des problèmes ou que mon nom soit affiché dans les gros titres demain matin. Je me penchais vers Pierce, les moins jointes, le regard fixe.

« Donne moi son nom, l’ami. »

Ce n’était peut-être pas comme cela qu’on s’y prenait pour se faire un ami, mais j’étais au sommet de ma politesse et à la limite de ma patience. Honnêtement, j’étais calme. En temps normal, Pierce aurait fini le nez cassé sur la vitre de ma table basse, gargouillant quelques mots inaudibles dans son propre sang.

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierce Black
Neutre


Messages : 28
Niveau pouvoir : 7/10
Localisation : New York City la haute ville
Métier/Etude : Chirurgien Cardiaque

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Mer 29 Juil - 13:12

Vraiment ? Valait-il le coup de sauver Alticio ? Mais pourquoi ? Dans quel but ? Ma curiosité venait d’être frappée de plein fouet. J’avais toujours admiré Asmarith pour tout ce qu’il avait entrepris. J’avais lu sa biographie, j’avais lu un tas d’articles sur son sujet. Ca me faisait presque peur de croire que je pouvais être fan d’un fabriquant d’armes … Eliminer la source ? Je restais perplexe face à cette façon d’agir. C’était barbare et indigne des gens de la haute société, non ? Enfin, peut-être que les milliardaires jouaient à ça, aux gros caïds. Ca me plaisait presque de participer à la partie. Mais bon, j’étais médecin. Je sauvais des vies, je n’en volais pas. Il est vrai que je n’étais pas réputé pour être le chirurgien le plus sympathique de la Capitale, mais j’étais le plus reconnu. J’avais sauvé un bon nombre de vies et je n’allais pas commencer à tuer quelques personnes pour une simple rumeur. Il devait trouver un autre moyen.

« Je suis médecin Léo. L’aurais-tu oublié ? Je ne vais pas te donner le nom de mon informateur pour que tu puisses ôter la vie d’un homme ou d’une femme qui aurait vu quelque chose qu’il ou elle n’aurait pas dû voir. C’est cruel et injuste. Soit meilleur que ça mon ami … »

Je levais mon verre de vin et bus une gorgée. Bon sang, ce qu’il était bon ce vin ! On en faisait plus des meilleurs. Un sourire se dessinait sur mes lèvres. J’étais convaincu qu’il allait trouver un autre moyen d’agir. Après tout, n’était-il pas entouré des meilleurs hommes et des meilleures femmes de ce pays ? N’avait-il pas la meilleure politique au monde ?

« Ne peux-tu pas faire appel à cette femme … humm comment s’appelle-t-elle déjà … Miriam Miles ? Elle pourrait te sortir du pétrin, sans pour autant aller jusqu’au meurtre d’un innocent. Tu es entouré de personnes compétentes, autant les utiliser non ? Je sais que le meurtre règle la question plus rapidement, mais parfois jouer en honnête homme te rendrait plus service. Cette rumeur pourrait finalement t’aider à prendre plus de poids sur le Concile des 13, tu ne crois pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


Messages : 309
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Dim 15 Mai - 7:03

Miriam Miles. Je revoyais son visage, ses lèvres pincées, ses petites fesses rebondies, et son tailleur chanel toujours impeccable. Oui, elle était la meilleure politique du monde, mais elle ne m’aiderait pas sur ce coup. Il m’étonnait de voir Pierce aussi peu curieux sur le fait que je puisse entretenir une relation avec Van Honore. Se fichait-il complètement de savoir pourquoi je souhaitais voir Alticio debout aussi longtemps qu’il puisse l’être ainsi ou n’avait-il aucun intérêt pour ma personne ? Bizarrement, je me demandais si les gens qui m’entouraient n’étaient intéressés par moi que par mon influence et mon argent, que par ma personne et ma loyauté.

Je soupirais tout en jeta un coup d’œil vers la ville qui s’illuminait doucement. Je n’espérais pas faire d’Alticio une ville de premier choix, mais simplement un point de relais entre les ressources nécessaires à New York et également comme point stratégique de conflits entre Pylos et les Newyorkais. Je savais qu’en parlant de ma stratégie au Conseil des 13, mon idée serait directement mise au placard. Pourquoi ? Simplement parce qu’on ne m’apprécie pas. Pour ce que je suis, pour ce que j’étais. A croire que seule mon entreprise me permet de siéger parmi eux. Ils auraient trop peur d’y perdre la peau.

J’ai bâti un empire ici, mais finalement je n’ai pas d’autre choix que d’agir dans l’ombre. Pierce a raison. Je dois faire passer cette info pour une rumeur de plus au calendrier. Je passe une main dans mes cheveux, puis me retourne vers lui.

« Oui, va pour Miriam. C’est vrai qu’elle a toujours su trouver les bons mots pour me sortir du pétrin. N’empêche que ça m’étonne beaucoup que tu ne veuilles pas me dire qui est ton informateur. Mais c’est gentil d’être venu me mettre en garde. »

Un sourire narquois se dessina sur mon visage. Quand j’y pense … toutes les galères dans lesquelles je me suis fourré pour elle. Et je n’ai même pas eu le droit à un baiser. Rien. Son parfum, son odeur, me manque déjà.

« J’aurai su me débrouiller tout seul tu sais. Autre chose ? »

Non pas que sa compagnie me déplaisait, mais il fallait que je règle cette affaire au plus vite avant qu’elle ne prenne des proportions trop … importantes.

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pause déjeuner   Aujourd'hui à 4:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Pause déjeuner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pause déjeuner
» Une pause déjeuner (PV Barbara)
» Pause déjeuner (pv Raziel)
» La pause Olympique
» Déjeuner entre collègues [PV : Sabrina Garrett]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contrevents :: New York City :: Homes-