Les Contrevents


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Vie de chien (pv Skill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Brown
Neutre


avatarMessages : 40
Statu RP : Close
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : NYC
Métier/Etude : Etudiant en pharmacie

MessageSujet: [Terminé] Vie de chien (pv Skill)   Jeu 16 Aoû - 13:50

Alex n’en pouvait décidemment plus de cette période de chien ! D’abord cette maudite journée qui avait couté la vie à des gens, certes qu’il ne connaissait pas, mais qui avait impliqué une petite fille innocente, des gens innocents. Et par-dessus tout il avait appris que son meilleur pote était mouillé dedans depuis bien longtemps. Et pour l’achevé il avait reçu un coup de téléphone de son père… Sa mère était dans le coma suite à un accident de voiture.

Craquant littéralement sous la pression, il décida d’aller faire un tour au bar qui faisait l’angle de sa rue, là-bas il boirait une ou deux bière en ruminant et puis il rentrerait docilement chez lui, se coucher après une bonne petite heure de défoulement sur le net.
Habillé, parfumé, mais loin d’être rasé de près, Alex se dirigea vers l’établissement. Il commanda directement trois bières au barman. Une première pour lui qui était contre toute forme de compensation sentimentale. Mais il arrivait à bout de son potentiel de résistance, du moins c’est ce qu’il croyait. Il fallait dire qu’il avait beaucoup travaillé ces derniers temps pour oublier ce monde de cruautés et de révélations aussi incompréhensibles que possible.

Une pinte, deux, trois… Il n’en n’avait pas assez, il recommanda. Déjà ses pensées devenaient floues. Un litre et demi de bière ça n’était pas rien mine de rien ! Il observa les gens autour de lui et perçut une jeune femme charmante. Jamais Oh grands dieux jamais Alex n’aurait abordé un inconnu en tant normal, mais là….

« Vous ne devriez pas boire comme un trou ce n’est pas bien »

Alex hoqueta, prit sa bière et alla se poser devant le bar, dehors histoire de prendre l’air, sans même laisser le temps à ce jeune homme de rétorquer quoi que ce soit. Chancelant, il avait alors posé ses fesses sur le bord d’une bite qui servait originellement d’attache vélo.

« T’es qu’un vrogne, tu devrais aller voir ta mère pauvre couillon » se réprimanda-t-il.

Mais déjà Alex ne savait plus trop ce qu’il disait, il devait en être à sa dixième bière.
Il se plongea alors dans ses souvenirs lorsque ce petit bout de femme avait tout fait pour l’adopter, et lorsqu’elle lui avait donné ce premier sourire qui ressemblait tant à celui de sa mère de sang… Il n’avait pas supporté cette ressemblance et l’avait subie, mais au fond il aimait ses parents adoptifs, les premiers d’une longue liste qui l’avaient accepté pour ce qu’il était. D’ailleurs il se demanda s’il avait fait des guérisons devant eux déjà ? S’ils lui avaient caché quelque chose ? Leur en voudrait-il si cela avait été le cas ?

*BOUM*

Alex tomba de son siège précaire, la bière toujours bien en équilibre dans sa main…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


avatarMessages : 62
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: [Terminé] Vie de chien (pv Skill)   Mar 5 Mar - 12:50

Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas quitté le quartier riche qu'il habitait, en tout cas pour autre chose que rejoindre son bureau et s'y ennuyer comme un pou sur une boule de bowling. Pour être tout à fait honnête, la plupart du temps il ne s'ennuyait pas comme un pou sur une boule de bowling, mais c'était du aux multiples cas d'urgences qui pimentaient habituellement son quotidien. Or, en ce moment, rien ne venait troubler la paisible quiétude de l'entreprise, à part peut être un ou deux récalcitrants au traitement qui nécessitaient son accord pour l'usage de drogues fortes. Rien de bien passionnant en somme. Peut être était-ce le calme avant la tempête, mais en attendant la tempête, lui, il s'ennuyait.

C'est probablement pour cette raison qu'il décida de sortir un peu de sa caverne. Cette seule décision nécessitait beaucoup de préparation car il devait admettre pleinement l'idée de n'être plus, pour les heures à venir, qu'un pauvre type banal ne gagnant pas à lui seul autant que certains petits états. Il devait donc faire en sorte de ne pas hurler qu'il allait acheter le bâtiment, ni mentionner son adresse, ou d'autres bourdes dans le même genre. Le second point important, et celui qui lui posait le plus de problèmes, c'était tout simplement les vêtements. Il n'était pas question de porter un costume à 620$ pour aller à la rencontre de classes moyenne, il se ferait lyncher. Il devait donc choisir autre chose.

Bien qu'il n'aimât pas beaucoup la sobriété, c'était encore le style qui le mettait le moins mal à l'aise, et sa forme la plus aboutie était le costume. D'où sa gêne face au jean qu'il se devait d'enfiler pour des questions de discrétions. Le tee-shirt lui posa moins de problème: il prit le premier qui se présentait dans des tons simples. Il n'était toujours pas question de se faire remarquer. Il mit une paire de baskets à contrecœur et regarda le résultat dans la glace. Le tee-shirt portait la mention "IPM". Rien de grave donc.

Il attrapa une liasse de billets qu'il froissa soigneusement les uns après les autres, et les fourra en vrac dans une poche de son jean avant de jeter un dernier coup d'œil au miroir. Il avait d'autant plus l'impression de se déguiser que cet ensemble de camouflage (jean, tee-shirt et baskets) était resté inchangé depuis un bout de temps. Il prit la résolution de se trouver un autre look à la quarantaine et commença à faire l'inventaire de ce qu'il emmenait. Puis il raya tout ce qui pouvait le trahir. Lorsqu'il ne resta plus que les clefs, les lunettes et quelques sachets de drogues douces en poudre, il mit ces différents éléments dans son manteau, l'enfila et partit à pied.

La nuit tombait lorsqu'il arriva à destination, et après une grande inspiration il se dirigea vers le bar. Ses oreilles s'offensèrent des décibels prétendument musicaux qui leur parvenaient, mais Skill n'avait vraiment pas envie de faire demi-tour. Après tout, il n'y avait rien chez lui pour le distraire, à part sa fille qui était bien capable d'essayer de le jeter par la fenêtre s'il s'avisait d'aller la voir. Tranquillement assis au bar, il lui fallu quelques secondes pour réaliser qu'on lui parlait.

- "Qu'est-ce que vous prenez ?"

Alors là bonne question. Demander un château-latouche de 1962 ne convenait certainement pas, mais par chance la liste des alcools disponibles se trouvait en face de lui. Il n'en connaissait pas beaucoup et les quelques uns qu'il connaissait avaient la réputation d'être forts. Enfin, après tout s'il ne se saoulait pas un peu la soirée n'aurait rien de divertissant.

- "Je vais prendre un whisky, et vous offrirez un verre de ma part à la prochaine personne qui arrivera. Ce qu'il ou elle voudra."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Brown
Neutre


avatarMessages : 40
Statu RP : Close
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : NYC
Métier/Etude : Etudiant en pharmacie

MessageSujet: Re: [Terminé] Vie de chien (pv Skill)   Mar 5 Mar - 20:15

Quant à Alex, cela faisait plusieurs semaines qu’il n’était pas sorti le soir pour se détendre un peu. Etait-ce l’âge qui le poussait à rester chez lui ? Non, pas du tout. C’était simplement parce qu’il avait beaucoup de travail et qu’il mettait un point d’honneur à toujours finir ce qu’il commençait. Aujourd’hui, après avoir assisté à une réunion au quartier général de Alticio, il avait eu une entrevue avec Camille. Cette jeune femme étonnante lui avait ouvert les yeux, même si il savait ce qu’il avait à faire, il avait été bon de l’entendre de la bouche d’une tierce personne. Elle avait fini par le convaincre de parler le plus rapidement possible à Wyatt. Le professeur était désormais décidé de dévoiler une partie de la vérité à son neveu. Il était décidé, certes, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Après toutes ces années… Il avait passé le reste de la journée à se torturer l’esprit. Comment allait-il aborder le sujet ? Comment ferait-il pour ne pas heurter le jeune homme ? Quelles pourraient être les réactions de son filleul en apprenant que son oncle avait un pouvoir qu’il lui avait toujours caché ?

Ce n’était pas ce soir qu’il lui en parlerait. Wyatt était sorti avec ses amis et Alex se retrouvait seul dans sa propriété bien trop grande. L’homme avait besoin de se changer les idées. Un petite virée dans un pub ou une boite de nuit lui ferait le plus grand bien. Il passa sous la douche et enfila des vêtements assez classiques : polo bleu marine par-dessus une chemise blanche au col ouvert, jean bleu marine et chaussures en cuir. Il prit son portefeuille qu’il glissa dans la poche arrière de son jean et ses clés de voiture. Après avoir tourné un petit moment dans les rues où se trouvaient la plupart des night clubs et des pubs, il se gara à la première place libre qui se présenta à lui. Il entra dans la boîte la plus proche sans chercher plus loin. Tous les night clubs se ressemblaient, aussi était-il inutile de faire un choix.

Son premier réflexe fut d’aller s’installer au bar car c’était toujours de cet endroit qu’il pouvait apprécier l’ambiance qui régnait. Cela lui permettait aussi de faire un tour d’horizon afin de voir si l’une de ses connaissances était présente. Comme d’habitude, la musique était trop forte mais ne l’empêchait pas de réfléchir. Alex regardait distraitement les gens présents discuter ou danser quant une voix d’homme se fit entendre.
«Un whisky aussi pour vous monsieur ? » demanda aimablement le barman. Surpris, Alex posa un regard étonné sur le serveur qui s’apprêtait à lui servir un whisky.

- pourquoi pas. Répondit-il avec une certaine indifférence.

Un whisky ou autre alcool importait peu. Alex était là pour tenter de faire le vide dans sa tête. Alors pourquoi pas un whisky même si il préférait habituellement des alcools plus fins.

« C’est le monsieur qui offre, là » ajouta le barman en montrant du menton le bienfaiteur du moment. L’écossais posa alors son regard sur cet homme qui lui était parfaitement inconnu. Il ne comprenait pas pourquoi il lui offrait un verre, mais bon, il n’allait pas se mettre à faire une analyse du comportement humain maintenant.

- Merci. Fit-il en courtoisement en levant son verre à l’attention de l’homme qui se tenait au bar non loin de lui.

Alex en bu une bonne gorgée en grimaçant. Ce whisky lui arrachait le gosier. C’était sans doute un petit whisky à bas prix, ce qui permettait au propriétaire du night club de se faire une bonne marge. Cela n’étonnait pas du tout l’écossais mais avait tendance à l’agacer quelque peu. Il jeta un œil sur les tarifs pratiqués et ne pu s’empêcher de faire remarquer à l’homme qui avait payé ce breuvage indigne de ses papilles et qui visiblement avait pris la même chose.

- Pas fameux pour le prix hein ?

Il se fichait pas mal de ce que pouvait penser le serveur qui se trouvait là mais il avait bien envie de savoir ce qu’en pensait son hôte du moment,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


avatarMessages : 62
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: [Terminé] Vie de chien (pv Skill)   Ven 8 Mar - 11:35

Il n'avait pas la moindre raison de se trouver là, mais il y était: accoudé au bar sans vraiment se soucier du verre qu'il avait offert par avance et par réflexe. De toutes façons il ne craignait pas pour son portefeuille, ni pour sa réputation puisqu'il était anonyme par ici. Ce n'était pas vraiment mieux mais c'était déjà... reposant. Et puis, à tout prendre, il était plus franc lorsqu'il prétendait être normal que parmi ses semblables. Les mensonges qu'il articulait face au monde des affaires et de la haute société en général étaient autrement plus graves que de simples omissions sur son salaire et son niveau de vie.

Ceci dit, qu'il mente moins ne signifiait pas qu'il ne mentait pas du tout, et encore moins qu'il ne manipulait pas. La manipulation était chez lui beaucoup trop habituelle pour qu'il s'en défasse si facilement. Tiens, le verre par exemple. La plupart des gens qui offraient un verre ou une tournée le faisaient par caprice, par exemple lorsqu'une arrivée providentielle d'argent leur tombait sur la carte bleue. Lui, il le faisait pour qu'on ne s'aperçoivent pas qu'il n'avait que des billets et pas de monnaie, il le faisait pour avoir au moins une personne à qui parler dans la soirée, et il le faisait pour que le barman l'apprécie et l'oublie vite (comme n'importe quel pigeon en fait). Bref, c'était un acte vaguement réfléchi, mais certainement pas une fin en soi.

Or, lorsqu'on offre un verre, il advient que la personne concernée le reçoive. Un merci lancé dans sa direction l'informa que son pognon venait de diminuer de quelques $. Ce n'était pas grave pour lui, mais il devait veiller à ce qu'on ne s'aperçoive pas qu'il pouvait acheter l'intégralité du bar sans ciller sous le choc du prix. Il se contenta donc de répondre à l'inconnu (un homme en polo et chemise qui, sembla-t-il, n'apprécia que moyennement la boisson qui lui était offerte) par un sourire.

- Pas fameux pour le prix hein ?

Ah ça, il n'en savait fichtrement rien. Il ne connaissait pas les prix pratiqués en général, et quant à la qualité des alcools forts... Certes, en vins, il s'y connaissait (il valait mieux s'il tenait à se faire réinviter dans les soirées mondaines, celles avec le gratin du pays et les riches héritières) mais le whisky ne faisait pas partie de son domaine de juridiction et sa seule préoccupation c'était de ne pas se saouler trop vite. En effet, la boisson était encore plus forte que dans son souvenir et le verre lui paraissait grand. Trop grand. Regardant à nouveau l'homme au polo, il réalisa soudain qu'il devait fournir une réponse.

- "Bah, dès l'instant ou on s'assoit au bar on sait qu'on est arnaqué, mais c'est le jeu"

Parfait, il avait réussi à éviter le sujet épineux de ses finances et celui de la qualité de breuvage pour le moment. Et vu la taille de son verre, il aurait de la chance s'il parvenait à éviter de danser/acheter le bar/faire un chippendale/embrasser le barman... Stop! Tout scénario catastrophe mis à part, il aurait surtout du bol s'il rentrait sans tomber sur la chaussée. Il se connaissait et il ne lui faudrait pas beaucoup de verres pour être ivre, surtout vu la taille de ceux ci.

- "Personellement, je viens moins pour la qualité de l'alcool que pour voir les gens. Je bosse comme un dingue et les sorties son souvent remises au 36 du mois..."

Deuxième bourde évitée de justesse, et il n'avait même pas fini son premier verre. Il n'avait pas mangé mais quand même ça restait hasardeux. Il n'avait pas vraiment précisé son métier et rien ne laissait entendre sa situation, mais ça restait à ses yeux une gaffe. Enfin, le jour ou il s'arrêterait de gaffer, on pourrait sans doute se poser la question "est-il encore vivant?" avec pertinence, alors il valait mieux ne pas y penser. Il aurait bien commandé un deuxième verre, tiens, s'il avait fini le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Brown
Neutre


avatarMessages : 40
Statu RP : Close
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : NYC
Métier/Etude : Etudiant en pharmacie

MessageSujet: Re: [Terminé] Vie de chien (pv Skill)   Jeu 2 Mai - 16:22

L’homme avait raison, les prix pratiqués dans les boites de nuit étaient toujours exorbitants mais c’était le jeu comme il le disait. Skill approuva d’un signe de tête. Comme il n’aimait pas gâcher et pour faire honneur à celui qui lui avait offert le whisky, il finit son verre d’un trait en se retenant de faire une autre grimace. Il se dit qu’il n’en reprendrait pas un autre verre. Comme le voulait la bienséance, l’écossais se devait d’offrir à son tour un verre à son voisin.

Avant de lui proposer un autre breuvage, il fit signe au barman de s’approcher pour lui demander discrètement ce qu’il avait en réserve un peu moins tord boyaux que le whisky bas de gamme qu’il venait d'avaler. Le serveur lui proposa du champagne ou du bordeaux. Skill n’était pas fan de champagne, il en buvait quand c’était nécessaire mais il préférait de loin un bon bordeaux. Ca tombait bien, le patron de la boîte était un amateur de bons vins et il y en avait toujours dans la cave. Certes, les clients de son night club n’en réclamaient pas souvent, excepté lors de soirées privées. Evidemment, le prix du verre était affreusement cher et il était plus judicieux d’en commander une bouteille ; ce que Skill fit.
Le barman partit chercher la bouteille de Château Margaux que l’écossais avait commandé.

- Ca vous dit un bon verre de vin ? proposa-t-il courtoisement à son voisin.

C’était bien plus convivial de partager une bouteille avec quelqu’un. Et puis, un premier cru de cette qualité ne pouvait pas se déguster seul dans son coin. Dès que le barman revint avec la bouteille, il lui fit signe de poser deux verres sur le comptoir. Son interlocuteur avait précisé qu’il ne venait pas pour la qualité de l’alcool mais plus pour voir des gens. Si la qualité était possible, pourquoi ne pas en profiter ? C’était tout de même mieux pour passer une bonne soirée. Si il n’aimait pas le vin, il pourrait toujours en faire profiter quelqu’un d’autre.

- Au fait, on ne s’est pas présenté. Moi c’est Skill et vous ?

Puisqu’il y avait un semblant de discussion engagée, autant savoir avec qui il parlait. Cela facilitait l’échange et permettait de sympathiser plus facilement ; alors, autant s’appeler par son prénom. L’homme avait indiqué qu’il bossait comme un dingue et qu’il ne sortait pas souvent. Le psychologue pensait qu’il était un peu dans la même situation avant d’être embauché comme professeur à l’université. Certes, il avait encore pas mal de boulot car il avait toujours des patients qu’il recevait en consultation, mais ce poste à l’UCLA lui permettait de mieux gérer son temps afin de veiller un peu plus sur son diablotin de neveu.

- Ah oui ! Et vous faites quoi comme boulot si ce n’est pas indiscret ? Demanda-t-il avec un certain intérêt.

Dès que barman eut rempli les verres, Skill, après avoir apprécié la couleur et la robe du vin, sirota son verre à petites gorgées.

- Vraiment bon. Observa-t-il en souriant avant de se resservir.
- Bon c’est pas tout ça mais je vais me dégourdir les jambes… Si ça vous dit ? Proposa-t-il avant de se diriger sur la piste de danse sans attendre la réponse de son voisin. Qu’il est envie de danser ou pas, ça lui était égal. L’écossais était venu pour se distraire et il avait bien l’intention de s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


avatarMessages : 62
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: [Terminé] Vie de chien (pv Skill)   Jeu 5 Sep - 20:20

Si un verre de vin lui disait? Pour sûr que ça lui disait, mais il ne connaissait pas la qualité des vins ici et il avait eu des échos catastrophiques du genre de "vin" qui pouvait être servi dans les milieux les plus pauvres. Il ne croyait pas au mélange de vin de mauvaise qualité avec de l'eau et des euphorisants. Pour autant, ça ne l'empêchait pas d'avoir un peu peur, et bien qu'il ait acquiescé immédiatement il se montrait hésitant. Cela pouvait passer pour une indécision pure et simple devant un changement d'habitude, et il ne s'empêcha pas grâce à ce prétexte de manifester sa gêne face à cette proposition qu'il jugeait dangereuse. Par chance, la bouteille qui apparut (et fut à son grand soulagement débouchée devant eux) semblait d'assez bonne qualité. Il observa son verre comme s'il s'agissait d'une curiosité imprévue et, après un regard vers son interlocuteur, se décida à goûter le vin.

Il était de bonne qualité, mais Skill s'abstint de tout commentaire déplacé. Il n'était pas sensé y connaître grand chose, et de toutes façons il ne se sentait pas vraiment le droit de parler. En effet, il venait de se faire offrir une boisson plus chère que celle qui lui avait été offerte et était donc en position d'infériorité partielle. Sauf à acheter la meilleure bouteille de la cave et éventer ses propres bobards, il ne pouvait pas se remettre à égalité avec lui et cela l'agaçait. Dans un diner mondain, un cas de figure comme celui ci était fatal. Et il avait beau se trouver anonymement dans un bar populaire, il y avait des réflexes qu'on ne perdait pas, et pour lui c'était de ne s'adresser aux gens que s'ils lui étaient redevables ou lui donnaient la parole.

La parole, Skill la reçut lorsqu'Alex, puisque c'était son nom, lui demanda le sien. Il répondit négligemment qu'il s'appelait Steve et ne s'étendit pas sur le sujet. A bien y réfléchir, c'était une bonne chose d'utiliser son second prénom. Il était naturellement plus crédible, et il avait pu constater récemment qu'on lui faisait ainsi plus aisément confiance. Il restait une semaine avant le rendez-vous que la fleur blonde lui avait fixé et il n'avait pas l'intention de le rater: son pouvoir était beaucoup, beaucoup trop intéressant pour qu'il la laisse filer quitte à utiliser la manière forte. Il se tira lui même brutalement de sa rêverie en se souvenant qu'on lui avait posé une question... Quoi, son travail? Justement la question qu'il fallait pas poser... Bon, il s'était donné un rôle alors autant le tenir.

- "Oh je suis juste un employé de bureau. Mes collègues me donnent le travail qui ne leur convient pas, à cause d'une faille dans mon contrat. Je pense démissionner d'ici quelques mois mais je veux d'abord me trouver un autre job..."

Mouais, c'était crédible. Et puis il n'avait pas beaucoup menti: il faisait effectivement le travail que quelques employés téméraires ou juste distraits lui proposaient, seulement il ne s'en plaignait pas et n'envisageait pas de démissionner. Quant à la faille dans le contrat, elle existait mais pas pour lui: chacun de ses employés acceptaient de se soumettre aux règles internes de l'entreprise quelles qu'elles soient. Il aurait voulu lui demander ce qu'il faisait, lui, et si cela lui plaisait, mais il n'osait pas. Il se sentait comme revenu à ses débuts, quand il n'avait aucune influence et devait se taire quasiment en toutes circonstances. Maintenant il pouvait faire un scandale et c'étaient les autres qui se taisaient... Sauf dans ce bar ou il redevenait un simple entrepreneur sans poids ni appuis. Ses yeux se posèrent à nouveau sur son verre.

Il-ne-savait-rien, et il tentait de s'en convaincre par tous les moyens. Mais avoir une bouteille de bon vin sous les yeux sans en parler, c'était un crime. Or, cela ne semblait pas faire partie des sujets de conversations d'Alex, qui avait droit de parole puisqu'il était celui qui payait. aussi se tourna-t-il vers le barman pour lui demander des précisions sur le vin. Quitte à entendre des choses qu'il savait déjà, il préférait avoir l'air d'un curieux qui s'intéresse à un sujet éloigné de son domaine de connaissances plutôt qu'avoir l'air d'un asocial incapable de prendre la parole de sa propre initiative. De plus, discuter avec le barman sur les vins, les vignes, leur qualités et les meilleures cuvées lui fournit un excellent prétexte pour ne pas bouger lorsqu'Alex se dirigea vers la piste de danse.

Il n'avait pas envie de danser. Ce n'était pas qu'il craignait de se ridiculiser - il n'était plus à ça près - et même il pouvait tenter une valse si une musique s'y prêtait puisqu'au moins il connaissait les danses de salon. Le problème était la musique en elle même: il ne la supportait qu'en en faisant abstraction. Or, pour danser, il fallait gesticuler en rythme sous peine d'être cru ivre, ou pire: maladroit. Donc il pouvait faire une croix dessus. Lorsque le barman alla servir d'autres clients, il redirigea son attention sur la table vide. Il n'osait pas se resservir en vin (toujours les privilèges du payeur et le droit de se taire pour le débiteur) et porta donc son attention sur l'immense verre de whisky qu'il n'avait toujours pas fini. S'il buvait à ce rythme et mélangeait les alcools, il serait vite saoul, d'autant qu'il n'avait pas mangé avant de venir.

Il n'avait pas vraiment prévu ce cas de figure. Après l'entraînement qu'il avait suivi à ses débuts pour rester sobre en toutes circonstances, surtout alcoolisées et quand de l'argent était en jeu, il pensait pouvoir supporter une petite soirée au bar. Il avait même amené un peu de drogue pour être sûr de ne plus se soucier de rien. Or, son organisme lui disait clairement en ce moment même que d'ici un ou deux verres, quel que soit l'alcool, il ne se souviendrait plus de la soirée. Il jeta un œil vers la piste de danse, ou Alex se distinguait à peine d'où il était, et regarda le barman s'affairer un peu partout. Il n'était pas près de revenir vers lui. Quand il partit vers la cave (un autre amateur de vin hors de prix?), il versa le sachet de drogue dans le verre vide à côté de lui. C'était idiot, il le savait, mais après tout, puisqu'il n'en prendrait pas, ça ne porterait pas à conséquences. Et puis comme ça, il ne serait pas le seul à faire des conneries et à dire des bourdes. Tout en sirotant son whisky comme s'il s'agissait d'un jus de fruit, il commença à fredonner la cinquième symphonie de Beethoven. Faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Vie de chien (pv Skill)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Vie de chien (pv Skill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OBI CANICHE MALE 12 ANS (SOS VIE DE CHIEN)
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» 5 millions près pour un chien de garde en Haiti
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contrevents :: New York City :: Centre Ville-