Les Contrevents


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conflits d'intérêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léo Asmarith
Admin


avatarMessages : 328
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Conflits d'intérêts   Ven 20 Déc - 14:06

Politiquement parlant, j'étais l'homme qui aurait dû avoir le plus de puissance au sein du Concile des 13. Malheureusement, quelqu'un avait percé mon secret. La brèche était ouverte et il était impossible de faire retour en arrière. J'étais dans de sales draps et malheureusement impossible pour moi de m'en sortir indemne, si je ne trouvais pas rapidement une solution. Placardé dans une immense armoire en verre, je ressortais de vieux dossiers soigneusement scellés dans une boite en fer rouge. Qui avait eu l'audace de me balancer de la sorte ?

Tout en ouvrant la boite, je réfléchissais scrupuleusement à toutes mes relations. Je n'étais pas quelqu'un de particulièrement apprécié à New York. Après tout, j'étais populaire, j'avais le sens des affaires et je possédais l'une de plus grande richesse de la ville. Alors oui, j'avais un tas d'ennemis. Mais il fallait être assez proche de moi pour réussir à percer mon secret. Alors qui ? Bon sang, je n'arrivais pas à trouver.

Mes yeux parcouraient rapidement les dossiers, sans véritablement y faire attention. En fait, j'étais focalisé sur une seule chose : Lewine. Elle était la seule et l'unique personne qui pouvait me sortir de ce pétrin... Bon sang, ce que je pouvais détester faire appelle à cette petite peste ! Elle ne représentait rien pour moi. Hormis de la médisance et du mépris. Elle pensait avec tant de ferveur que sa petite ville sainte arriverait à s'en sortir et voilà qu'elle me demande des armes. Que je me gausse d'elle !!

Mais je lui ai rendu un service, à présent, c'est à son tour. Je lui ai laissé un message, mais je sais qu'elle ne pourra pas venir de suite. Les trajets entre Alticio City et New York sont longs et parsemés d'embuches. Combien de cargaisons ne sont jamais arrivées à bon port ? Je ne les compte plus. Combien de fois le Concile des 13 a voulu interrompre toute liaison avec Alticio ? Pourtant, cette ville neuve est une mine de trésors pour la capitale. Je suis l'un des rares à soutenir le mouvement écologique, alors que pourtant, je suis très loin d'en être un. Lorsque ma secrétaire entre dans mon bureau pour me dire que Lewine est présente, je lui somme de la faire entrer. Je range rapidement ma boite en fer rouge sous le bureau, avant qu'elle n'entre.

- Ah Lewine ! Ca me fait plaisir de te voir ! dis-je avec un sourire de parade. Installe toi, je t'en prie.

Je voulais y aller franco, lui dire ce que j'avais à dire et ne pas tourner autour du pot. Mais c'était très délicat vu les circonstances et les relations actuelles entre New York et Alticio. Alors avant tout, lui proposer un thé ou un café n'était pas la moindre des choses pour commencer le débat.

- Tu vas bien depuis la dernière fois ? Tu as bien reçu les dernières cargaisons d'armement ?

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewine Van Horone
Admin


avatarMessages : 218
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Biologiste

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Jeu 5 Juin - 6:37

Les températures ne faisaient que chuter dernièrement et je n'osais pas croire l'ombre d'un moment qu'il fallait retourner à New York. Les Alticiens se plaignaient de plus en plus auprès de mon oncle, qui lui même trouvait l'idée trop dangereuse de s'étendre aussi loin. Nous avions décidé de quitter New York pour un nouveau monde, une nouvelle vie. Il était clair que la Zone Extérieure était un lieu hostile à l'évolution humaine, mais cela m'importait peu. J'étais une combattante dans l'âme et je n'allais pas rebrousser chemin pour quelques écarts de températures. La capital nous avait choyé pendant trop longtemps et il était temps de revenir à nos racines, même si ces dernières avaient terriblement changées.

Alors que je rentrais dans mes quartiers, Elena vint me porter un message de la part d'Asmarith. Que me voulait-il ? Aucune idée, mais visiblement cela semblait urgent. Je ne devais en aucun cas en parler à mon oncle. Cette rencontre devait rester secrète, comme notre alliance pour les armes fournies un mois plus tôt. J'étais devenue douée pour inventer des histoires à dormir debout. Mon oncle me laissait tout passer et croyait que n'importe quelle de mes décisions était la bonne. Pourtant, je ne cessais de douter et je rêvais que pour une fois, il me contredise. Je repensais aux hommes que nous avions perdus dans la dernière expédition. Les armes de Léo n'étaient pas encore arrivées et je regrettais encore maintenant, de ne pas avoir été aussi rapide dans mes décisions.

J'inventais une excuse bidon pour me rendre à New York. Ce qui est formidable quand on est l'investigatrice d'une ville neuve, c'est qu'on a le droit à tous les privilèges, bien que rustiques soient ils. Je pris place à bord de l'un des camions de New York et au bout de deux heures de routes, je me retrouvais aux portes de la ville. L'air saturée en pollution me coupa le souffle. Ca faisait bien longtemps que je n'étais pas retourné dans le Dôme et je regrettais presque ma présence ici. Le camion traversa une large autoroute qui surplombait de son immensité une vaste étendue de bidonvilles. Je n'arrivais pas à discerner les gens qui vivaient là, mais ils ne devaient pas rire tous les jours. Après avoir traversé toute cette misère et cette pauvreté insalubre, je pénétrais enfin au coeur de la ville. Les grands bâtiments de New York s'élevaient sur plusieurs mètres de hauteur. On en voyait presque pas le ciel artificiel. Central Parc n'était pas loin. C'était certainement le seul lieu qui me manquait le plus ici. Ces grands arbres et cette verdure luxuriante.

On avait notre propre flore à Alticio, mais elle était bien différente de celle-ci. Le vert me manquait tout simplement. Enfin, je descendis et pris un taxi qui m'emmena jusqu'aux portes de la haute ville. A peine entrée, je constatais la différence de niveau de vie. Elle était net. Les rues étaient larges, étendues, et presque vides. L'air y était plus pur, les bâtiments plus propres et plus imposants. Tout aspirait à la richesse, au pouvoir et à la méprise du bas peuple. Je me sentais mal à l'aise, moi qui n'avait jamais pu mettre les pieds dans ces lieux jusqu'à ce jour. J'arrivais enfin devant l'empire d'Asmarith. Un immense immeuble d'environ 80 étages, tout fait de verre et de fer.

J'entrais dans son bureau. Etais-je assez bien habillée ? Allait-il me rejeter d'un vulgaire signe du menton ? Son bureau était immense et tout me semblait trop fragile en même temps. A croire qu'il fallait rester immobile et ne même pas ciller d'un cil si l'on ne voulait risquer de ne rien casser. Finalement, Léo m'invita à prendre place dans un fauteuil. Il était toujours aussi charmant, toujours aussi élégant et s'il n'empestait pas autant le fric, je crois bien que je l'aurai autorisé un petit séjour dans mon lit.

- Je vais bien merci, c'est gentil à toi de t'inquiéter de mon bien être, répondis-je d'un air sarcastique. Pour les armes par contre, tu aurais pu te dépêcher. Quand je t'avais dit que c'était urgent, ce n'était pas des cracs. On a perdu 12 hommes face à Pylos.

J'essayais tant bien que mal d'oublier cette altercation entre nos deux groupes. Pylos nous protégeait en quelque sorte des vents du nord et je ne pouvais pas le chasser des environs d'Alticio. Il était plus fort, bien que démuni d'armes. Du moins, c'est ce que je pensais. J'omettais presque qu'il nous avait volé une demi douzaine d'armes. J'essayais de faire la liste exacte dans ma tête, mais je n'étais plus très sûre de moi. Je croisais les jambes et observait en détail le goût plutôt particulier de mon hôte. Bien, il aimait l'art abstrait en vue de son énorme cadre peint de taches incompréhensibles.

- Pourquoi m'avoir demandé Léo ? Je voudrais que tu ailles droit au but.

Pas que je n'avais pas que ça à faire, mais Alticio, mon petit bébé, me manquait déjà. Le mal du pays me prenait à la gorge.

_________________
I'm not in love
Qui charrie plus de terre que tous les fleuves réunis ? L'homme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


avatarMessages : 328
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Jeu 2 Oct - 19:14

12 hommes ? Brodel, j'en croyais pas mes oreilles. Pourtant j'avais été assez clair dans mes directives. Quelqu'un avait forcément bloqué le convois quelque part. Si le regard de Lewine était aussi venimeux, ce n'était pas pour rien. Je me levais de mon siège en cuir et attrapa une bouteille de scotch hors de prix. J'en versais dans un verre à cet effet et bu quelques gorgées bien secs. Elle croyait que j'avais essayé de la bloquer, de la freiner dans son avancée "écologique" ? Soit, qu'elle me mette la mort de ses hommes sur le dos, je m'en remettrais assez facilement. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'on me faisait porter le chapeau pour des choses dont je n'ai aucun rapport. Je me rapprochais d'elle, un sourire torve sur les lèvres. Elle voulait que j'aille droit au but ? Ok, j'y viendrais. Mais qu'elle ne crache pas sur mes bonnes manières !

- Tu peux m'accuser de tous les torts Lewine, mais je t'ai envoyé tes armes. Et je réclame mon argent. Je ne fais pas ça par charité. Tu me dois une belle somme et tu le sais. Après si tu es dans l'incapacité de payer, ce que je pourrais comprendre, je te demande juste de me donner les plans des sites de roches lumineuses.


Voilà c'était dit. Elle le savait et c'était pour cela qu'elle était autant en colère. Mais après tout on avait passé un accord. Elle avait besoin de ces armes de pointes pour protéger Alticio, mais n'avait pas les moyens de s'en procurer. Je le lui rendais bien service, alors qu'elle en fasse autant pour moi. Je n'allais pas faire tout le sale boulot tout seul. Voyant son regard féroce pointé sur ma personne, je levais les yeux au plafond, me rapprochant de la grande bée vitrée.

- Lewine, Lewine, Lewine ... Tu crois que c'est simple de faire sortir des armes du dôme ? Franchement ? J'ai beau être le type le plus riche de cette ville, j'en suis pas moins l'un des plus contrôlé ! Tu m'as demandé un service, je te l'ai rendu, alors maintenant à toi de faire des efforts !


Je la pointais du doigt avec mon index, ma main toujours plaqué sur mon verre à scotch. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait pour sa défense, j'avais raison. Y'en avait marre de se battre pour les petits sans qu'il ne vous rende la monnaie de votre pièce.

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewine Van Horone
Admin


avatarMessages : 218
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Biologiste

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Ven 3 Oct - 13:02

Là il y allait vraiment fort. Même pas fichu d'envoyer un colis à temps et voilà qu'il demande d'être payer comme si la mission s'était bien déroulé ? Pouvait-il être plus culotté ? Non, je ne pense pas. Croisant les bras, le regard sévère, je n'étais pas prête à la rigolade, du moins pas aujourd'hui. J'avais besoin de Léo, de son soutiens et lui m'enfonçait encore sous terre, un peu plus tous les jours. Il devait peut-être faire un tour à Alticio pour voir comment ça évolue, il serait surpris ! Mais visiblement son comportement laissait à désirer. Léo était un égoiste fini, qui ne pensait qu'à s'enrichir au détriment des autres.

Lui donner les plans des sites des roches lumineuses ? Non mais il blague j'espère ? Offusquée, je me retins d'émettre un hoquet de surprise tant cette intervention m'était étrangère. J'essayais de me contenir, mais ce n'était vraiment pas évident. L'envie de lui foutre mon poing sur la gueule me démangeait atrocement.

- Tu rigoles là ? Non, et bien j'espère que si. Parce que tu peux toujours rêver Léo, je ne filerai jamais les plans des pierres lumineuses ! Tu sais très bien que les mines sont pauvres en minerais et que c'est notre seule ressource de carburant. Si tu viens foutre ton pieds là dedans, je te jure que ...

J'étais tellement en colère contre lui. Vraiment. J'avais du mal à formuler mes mots. Je me levais, prête à sortir de la pièce, dans un fureur sans nom. Mais bon, Léo avait raison et j'étais convaincue qu'il reviendrait à la charge. Il ne me laisserait pas en paix, tant qu'il n'avait pas son argent.

- Je peux te fournir en pierres, ou même te payer ... mais sur un long terme. Et puis il faudrait revoir ta somme, car je n'ai pas été livrée à temps et il manquait la moitié de la cargaison.

Voilà, c'était dit. Il pouvait toujours se fourrer le doigt dans l'oeil pour avoir tout son butin.

_________________
I'm not in love
Qui charrie plus de terre que tous les fleuves réunis ? L'homme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


avatarMessages : 328
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Dim 2 Nov - 10:32

C'était quoi ce petit numéro qu'elle me chantait là ? Je la dévisageais gravement. L'heure n'était plus à la rigolade. On ne m'avait jamais averti du moindre incident. J'aurai été le premier au courant si la cargaison avait été annulée ou encore pire, pillée. Devais-je croire ses propos ou me fier à mon propre instinct ? Je ne savais pas. C'était peut-être la première fois de toute ma vie que les choses m'échappaient. Il me fallait un contrôle plus total ... mais je n'étais pas le seul, malheureusement, à prendre la décision. Il fallait en parler avec le concile des 13 et je savais pertinamment que Saint Clair serait derrière moi à me foutre des batons dans les roues.

Elle n'était pas du genre à soutenir mes investigations et connaissait parfaitement la relation que j'entretenais avec Lewine. Même s'il ne se passait plus rien depuis trop longtemps entre nous, je n'en démordais pas à l'envie de l'embrasser sauvagement sur mon bureau et lui arracher ses vêtements telle une bête féroce. Ouais, ça bouillonnait grave au niveau du bas ventre, mais que voulez vous ? Elle me faisait toujours autant d'effets, même si la vie en Zone Extérieure l'avait quelque peu endurcie.

Je posais mon verre sur le rebord de la fenêtre et me dirigeais à présent vers le bureau, pour fouiller quelques données dans mon ordinateur. Non, ce n'était pas possible. Là, écris noir sur blanc, je constatais que toutes les armes étaient arrivées à bon port. Alors pourquoi essayait-elle de me mentir ? Je la fixais du regard et pourtant aucun mal de crâne, aucune vision trouble. Rien. Elle me disait la vérité. Alors que s'était-il passé ? Je croisais les bras, bombant le torse légèrement.

- Qu'est-ce que tu me racontes ? Je ne suis au courant de rien... Les choses ont dû mal se dérouler dans le bidonville. Sinon j'aurai eu des informations concernant la zone extérieure. Envoyer des armes à Alticio coûte cher Lewine. Je ne peux pas te faire ça gratuitement. A moins que ...

Un sourire torve se dessina sur mes lèvres. Je m'approchais d'elle, caressant sa joue avec mon indexe et descendant doucement vers ses épaules. Non à tout réfléchir elle était toujours aussi excitante qu'avant.

- Ah moins qu'on s'arrange comme à la bonne vieille époque. Tu te rappelles ?

Je lui susurrais ces mots au creux de l'oreille, en espérant qu'elle cède à toute le charme don je faisais preuve. J'avais envie de me coller à elle, qu'elle sente mon excitation et qu'elle se laisse à mon désir sans la moindre tension. J'avais envie d'elle, bien plus que de son argent.

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewine Van Horone
Admin


avatarMessages : 218
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Biologiste

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Mer 4 Mar - 22:52

Incompétence et arrogance. Voilà les ingrédients de la recette parfaite pour construire un empire basé sur la loi du plus fort. Je n'en revenais pas du toupet qu'il avait. Comment osait-il me toucher avec ses sales pattes après ce qu'il venait de me lâcher ? Il envoyait ses armes à partir du Bidonville ? Comment pouvait-il collaborer avec des mafieux et des escrocs ? Parfois, j'avais du mal à cerner les compétences de ce milliardaire. Il arrivait à gérer une telle entreprise, d'une ampleur colossale et tout ça, en causant des bourdes. Mais bien sûr, il ne prenait pas la faute sur lui, surtout pas ! Il préférait me faire culpabiliser et me demander une somme d'argent que je n'avais pas ! Ca me mettait folle de rage et je ne pu supporter une seconde de plus, son haleine de serpent veineux, souffler dans mes cheveux.

- Bats les pattes ! La bonne vieille époque c'est du passé, bien enterré. Tu crois pouvoir me demander de pareilles sommes alors qu'on galère déjà assez bien pour survivre ? Tu veux notre mort ou quoi ? Je te signale que sans notre approvisionnement en pierres, ton dôme ne tiendrait plus. Tu as besoin de nos ressources et jamais personne n'osera établir un camp là bas sur le long terme.

Je m'écartais un peu plus de lui. Il me dégoutait. Que croyait-il ? Que nos pierres ne coûtaient pas chers ? C'était notre ressource première en électricité qu'on lui fournissait. J'étais prête à sacrifier le confort de mes habitants pour notre sécurité. Mais lui, il n'était même pas foutu, même pas capable de nous aider. Je lui permettais de garantir la sécurité de la capitale, alors il était de son rôle de faire de même. Mes yeux se posèrent un instant sur Léo. Il me décevait terriblement. Comment est-ce que j'avais pu grandir à ses côtés, et pire, tomber amoureuse de lui.

- Mais quelle idée franchement ! Traiter avec le Bidonville ... si ça se trouve tu nous a envoyé de la vermine remplie de maladie. Tu sais très bien que ces gens sont lâches et fourbes. Ils penseront très certainement qu'une vie meilleure les attend à Alticio. Sauf que nous ... nous avons besoin de volontaires, de gens respectueux et pas de profiteur ou de malades. Surtout pas de malades.

Je n'avais qu'une envie, quitter les lieux sur le champ. Il m'avait tellement énervé. Mais partir sans armes, ce n'était juste pas possible.

- Léo, sérieusement. Nous avons besoin d'armes. On sera la première cible de Pylos, alors autant qu'on puisse le ralentir le plus longtemps possible. Vois ça comme si nous étions ta première ligne de défense.

Mettre Pylos sur le tapis était peut-être la meilleure chose à faire. Du moins, je l'espérais. Mon cerveau tournait à plein régime, il fallait que je trouve un moyen pour me défaire de ce merdier sans nom et surtout que cette tête de mule d'Asmarith acquiesce mes propositions.

_________________
I'm not in love
Qui charrie plus de terre que tous les fleuves réunis ? L'homme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


avatarMessages : 328
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Mar 10 Mar - 13:20

Elle m'accusait de tout comme d'habitude. Ca en devenait presque lassant. M'enfin, je laissais couler, sans vraiment l'écouter. Si je voulais traiter avec le bidonville pour faire sortir mes armes, c'était mon droit. Que croyait-elle ? Que je tirais toutes les ficelles ? Je fais parti du concile des 13, c'est pourtant clair non ? Nous sommes 13 à prendre des décisions. Enfin, à l'époque nous étions 13, maintenant les choses ont bien changées. C'est ma manière de faire et la plus prudente. Certes je n'ai pas pensé comme elle, mais au moins elle était certaine d'avoir ses armes. Qu'est-ce que je pouvais en savoir qu'il y aurait un attentat dans ce foutu bidonville ?

J'aimai la voir en colère. Ses joues rouges lui donnaient encore plus de charme. J'avais envie de la prendre, là maintenant, et lui arracher tous ses vêtements. Dire qu'il fut un temps où elle ne faisait pas autant d'histoires pour si peu ! Je croisais les bras et la toisa pendant de longues secondes avant de prendre la parole. Vu que j'étais jugé sur les moindres faits et gestes, j'avais tout intérêt à gérer mes propos.

- Mouais tu as sans doute raison. Mieux vaut que Pylos n'atteigne pas New York, sinon s'en est fini d'Alticio et de toute trace d'humanité sur le continent américain. Ce mec est stupide, quand comprendra-t-il que sans la capitale il n'y a aucune chance à l'humain de survivre ?

L'idée que Pylos vienne avec son armée de vents tueurs me glaçait le sang. Nous avons des defenders, mais je ne suis sûr de rien. Est-ce que les pouvoirs de ce taré ont augmentés depuis notre dernière rencontre ? J'en ai pas la moindre idée. Je soupire, puis me retourne vers un écran géant. J'appuie sur un bouton bleu et l'écran s'ouvre en deux pour laisser place à une pièce secondaire. Je fais signe à Lewine de me suivre.

On entre dans la pièce. Elle n'est pas bien grande, mais assez pour garder là une multitude d'armes de haute technologie. Les dernières armes de pointe confectionnées par la SAAT. Fier, je tends mes bras pour lui montrer tous ces petits bijoux exposés sur des étales de verre sous haute surveillance.

- Voilà ma mine d'or. Je t'en fais cadeau si tu acceptes de protéger la capitale des attaques de Pylos. Mais j'ai une autre condition, avant que tu prennes tes aises et que tu te serves de tout cet arsenal.

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewine Van Horone
Admin


avatarMessages : 218
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Biologiste

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Mar 14 Juil - 16:30

Je croise les bras et le regarde d’une façon bien étrange. Que se passait-il dans le cerveau de cet homme ? Pire encore, comment avais-je eu un jour des sentiments pour lui ? Je clignais brièvement des yeux lorsqu’il me fit signe d’approcher. J’hésitais. Avec lui, tout est possible. Quoiqu’il en soit, s’il osait ne faire qu’un geste dans ma direction, j’étais prête à lui foutre la pire gifle de toute sa vie. Bah oui, que voulez vous ? J’aurai bien dégainé mon 9 millimètres, mais vu la fouille que j’ai subi en arrivant ici, je ne pense pas qu’une arme m’aurait permis d’arriver jusqu’à son bureau. Léo comme à appuyer sur un écran géant et soudain le mur se scinde en deux. Incroyable ! Je reste bouche bée pendant quelques secondes, puis décide de le suivre sans vraiment réfléchir. Nous entrons dans une pièce moyenne et j’observe avec stupéfaction un nombre incalculable d’armes de haute technologie. Je n’étais même pas sûr que les soldats d’élites puissent posséder de telles armes au sein de l’Académie Newell …

Je me retourne vers Léo. Il me surprendra toujours. J’ai l’impression de vivre un rêve, mais en même temps un malaise m’accapare. J’ai l’impression de foncer tout droit dans un piège si j’accepte la proposition qu’il vient de me faire. Car oui, il n’aurait pas été Léo Asmarith s’il m’avait simplement fait ce cadeau. Non, il y avait bien quelque chose derrière tout ça. Mais quoi ? Je doutais déjà de ses avances ou pire une demande qu’il savait que j’allais refuser. Mais en même temps, étais-je en position de le faire ? Avais-je le choix ? Il s’agissait de l’avenir de mon peuple, de mes gens, de mon rêve qui avait enfin pris forme. Je ne pouvais pas tout laisser tomber pour une histoire d’armes ou de pierres.

« Je t’écoute … quelle est ta proposition ? »

Honnêtement, je n’avais pas du tout envie de la connaitre. J’avais juste envie de fuir cet endroit, de me liquéfier sur place et de m’évaporer pour retourner dans mon petit chez moi, au chaud, bien tranquille et loin de ce malaise devenu trop lourd à supporter. Je voyais déjà son sourire torve se dessiner sur son visage. Ca m’énervait. Je fronçais les sourcils, prête à entendre ce qu’il avait à dire. Bizarrement, je sentais à dix kilomètres que ça n’allait pas me plaire …

_________________
I'm not in love
Qui charrie plus de terre que tous les fleuves réunis ? L'homme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


avatarMessages : 328
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Mar 14 Juil - 21:17

+1

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewine Van Horone
Admin


avatarMessages : 218
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Biologiste

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Ven 13 Mai - 19:24

+1

_________________
I'm not in love
Qui charrie plus de terre que tous les fleuves réunis ? L'homme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Asmarith
Admin


avatarMessages : 328
Statu RP : Open
Localisation : New York city
Métier/Etude : PDG entreprise armement

MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   Ven 28 Juil - 16:48

o

_________________
I haven't the power without you ...


N'empiète pas sur mon terrain ... et je te laisserai tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conflits d'intérêts   

Revenir en haut Aller en bas
 

Conflits d'intérêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota
» Des idées pour faciliter l'intégration?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contrevents :: New York City :: Haute Ville-