Les Contrevents


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles hasardeuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skill Amertoff
Neutre


Messages : 58
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Retrouvailles hasardeuses   Mar 4 Nov - 9:58

Avec tous les événements de la semaine précédente, Skill ne savait plus où donner de la tête. Il avait entrepris d'appeler Alex plusieurs fois, mais celui-ci était resté muet à tous ses appels. Camille était débordée par la faculté de médecine et ses plus proches amis ne pointaient pas le bout de leur nez depuis l'annonce officiel du Président. Pylos avait attaqué un fourgon de New York contenant des ressources rares. Personne n'imaginait qu'un jour le dôme puisse perdre de sa puissance. Il avait toujours été présent, au dessus de leurs têtes, présentant une bulle de prison pour certain et un réconfort pour d'autres.

Skill ne se voyait pas en Zone Extérieure. Il n'imaginait même pas les conséquences désastreuses si le dôme tendait à disparaitre. Les Newyorkais avaient besoin de ces pierres, s'en était indéniable. Mais comment combattre Pylos ? Après tout, Skill avait ouïe dire que le fourgon qu'il avait attaqué contenait les quasi meilleurs membres de l'académie.

Alors c'est la tête pleine de questionnements et d'appréhension, que le jeune homme remontait la grande cour extérieur de l'université. Il aimait être ici, car tous les gens qui l'entouraient semblaient plus être accaparé par leurs examens ou leurs devoirs, plutôt que la vie du dôme. En fait, personne ne paraissait parler des dernières informations tombée aux journal de 20h. Comme si, de toute évidence, Pylos et la horde étaient bien trop loin pour les atteindre. Mais ils avaient tort, vraiment.
L'étudiant se laissa choir sur un banc de l'amphi théâtre et suivit les cours avec une certaine lassitude. Il ne regardait pas les garçons qui l'entourait, il prêtait à peine attention aux propos de son professeur et notait la moitié du cours seulement. L'image de Pylos et de ses bourrasques de vent revenaient dans sa tête, sans cesse, comme s'il avait été sur les lieux du combat. Parfois, il se demandait vraiment à quoi il servait.

Intégrer l'Académie Newell n'était pas trop tard en soit, mais il se voyait mal, lui, tout gringalet qu'il était, parvenir jusqu'aux épreuves éliminatoires d'entrée. C'était vraiment les plus robustes ou les plus forts mentalement qui pouvaient réussir. Lui, ne dotait aucune de ces deux forces. C'était un esprit faible, et même s'il se refusait d'y croire, il avait traversé trop de choses pénibles durant sa petite vie pour combattre des forces qui le dépassait.

Il se contenta de soupirer, d'attraper ses affaires et de s'installer sur une table au soleil, histoire de réviser tranquillement. L'automne semblait apparaitre vu le nombre de feuilles mortes incroyables qui jonchaient le sol. Mais l'air était encore assez doux pour se poser dans l'herbe rase du parc. Skill ferma les yeux tout en essayant de balayer l'image de Pylos de sa tête, quand soudain, quelqu'un lui donna un léger coup de pied dans les côtes, qui le fit lever d'un bond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Mar 24 Fév - 12:46

Après une longue route sinueuse et couverte de nids de poules, le fourgon blindé s'arrêta. Des voix d'hommes résonnèrent à travers la paroi et Rose se réveilla doucement de sa torpeur confortable. Un bruit sourd, puis un cliquetis léger et enfin elle comprit qu'ils passaient les lourdes portes de sécurité du premier sas. Elle imaginait sans difficulté le dôme se dessiner juste au dessus de sa tête. Combien de temps n'était-elle pas retournée à New York ? Bien trop.

Soudain, les volets blindé se levèrent, laissant place à une lumière presque aveuglante. Tout un paysage qu'elle ne connaissait pas se dessinait sous ses yeux ébahis. Le bidonville s'étendait de plus en plus vers les extrémités. On avait comme l'impression que la place manquait pour ces pauvres gens et qu'ils devaient commencer à construire en hauteur, sur des structures branlantes. En voyant un tel spectacle, Rose était désoeuvrée et en même temps contente d'être partie à Alticio.

Arrivée au deuxième sas, une partie des personnes présentes descendirent. Elle entendit des voix graves et autoritaires, puis les portes se fermèrent. Rose avait mal au coeur, mais en voyant les grands buildings de Manhattan se dresser dans le coin de la fenêtre, la joie l'émerveilla subitement. Elle retrouvait enfin ses racines. Elle descendit au troisième sas et inspira à grands poumons l'air du dôme. C'était une sensation indescriptible, mais ça lui faisait un bien fou et elle se rendait compte doucement, que la capitale lui manquait affreusement. Un homme vêtu d'un casque et d'une combinaison jaune vint vers elle avec un appareil étrange. Il lui demanda de la suivre et Rose ne protesta pas. Elle passa dans un tube en verre et fut scannée pendant quelques minutes. En sortant, une médecin lui tendit quelques pilules et lui demanda d'en prendre trois dès son entrée dans la ville. Apparemment son taux de radioactivité était légèrement au dessus de la normale.

Rose n'y croyait pas vraiment. Elle avait passé un test à Alticio et les résultats avaient clairement montré qu'elle était en parfaite santé. Enfin, elle haussa les épaules et s'empressa de monter dans le premier bus pour rejoindre l'université. Elle n'y avait pas mis les pieds depuis la rentrée et retrouver ses camarades l'excitait au plus au point. C'est en traversant le campus sous un soleil éclatant, qu'elle aperçu Skill allongé sur l'herbe rase du parc. C'est comme ça qu'il révisait ses partiels ? Elle se rapprocha de lui et lui donna un léger coup de pied dans les côtes. Il se leva d'un bond, ce qui la fit exploser de rires.

- Bonjour Skill ! Alors comme ça tu fais bronzette ! Tu en as de la chance, chez nous c'est la nuit constante. Que deviens-tu ?

Un large sourire entailla son visage poupin. Il faisait bon, voire même trop chaud. Rose avait pris l'habitude de s'emmitoufler de plusieurs couches de vêtements à Alticio tant l'air et le vent y était froid. Elle se débarrassa de son pull, qu'elle enroula contre son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


Messages : 58
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Mar 24 Fév - 22:20

Rose se tenait devant lui, comme si tous ces longs mois d'absences n'avaient jamais eu aucune importance. C'était marrant comme quoi certaines personnes pouvaient vous manquer, mais dès qu'elle se tenait en face de vous, c'était comme si vous ne l'aviez pas vu depuis hier seulement. Skill lui accorda l'un de ses plus grands sourires. Il était ravi de la voir en si bonne santé, du moins en apparence.

- Salut Rose ! Hé oui, je profite à fond avant les examens. Et toi ? Tu reviens pour une petite semaine ? Tu crèches à l'université j'imagine ?

Il attrapa ses affaires d'une main et les deux étudiants marchèrent doucement profitant de chaque seconde de cette retrouvaille inattendue. Skill était surpris par la fraicheur de son amie. Il n'avait plus eu de nouvelles d'elle et pensait sérieusement qu'elle faisait partie de la longue liste des morts revenus des premiers pèlerinages. Quand Rose avait annoncé son départ pour Alticio, Skill en fut étonné. Il n'avait jamais décelé une once de courage chez son amie. En fait, il la trouvait plutôt niaise et gosse de riche. Aucune volonté, tout qui lui tombe dans la main. Enfin, les choses avaient certainement changé, vu la difficulté de vie que les scientifiques n'arrêtaient pas de rabacher.

- Ecoute, moi ça va, je continue les cours comme toujours. Tu entames ton Master en droit c'est ça ? Pas trop dur les cours à correspondance dans une tente ? La vie ne dois pas être terrible là bas.

Il regardait le dôme d'un air songeur. Il revoyait encore une fois le visage de Pylos, plus provoquant que jamais, prêt à s'en prendre au moindre opposant. Un léger frisson le parcourut.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Jeu 5 Mar - 12:51

La vie à New York lui manquait. Les bâtiments qui s'érigeaient tels des mastodontes autour d'eux lui donnait une impression de petitesse impressionnante. A Alticio, la vie était bien plus clame et plus froide. L'air et la chaleur du soleil artificiel lui permettait de respirer un peu et de lui redonner le sourire. La vie était rude, il fallait bien l'avouer, mais Skill avait une vision bien limitée de ce que pouvait être Alticio. Rose ne put s'empêcher de sourire face à sa remarque.

- Oui je suis là pour passer mes examens. Et je continue toujours le droit. Je pense séjourner quelques temps sur le campus, comme ça j'aurai l'occasion de revoir tout le monde. Faut dire que New York me manque un peu. Les boutiques, Central Park, le soleil ...

Et puis elle avait hâte de revoir sa famille. Même si ses parents avaient totalement abandonné l'idée de retourner dans la capitale un jour, Rose avait grand besoin de revoir son oncle, ses cousine et puis sa chienne. Claire lui manquait aussi. Enfin, toutes ces choses qu'elle n'avait pas eu l'occasion de voir ou de contacter depuis son entrée à Alticio. Ils se baladèrent le long d'une longue allée. C'était plaisant de voir la végétation sous un autre jour et de ne pas avoir peur qu'une simple fleur vous morde.

- Oh et puis tu sais, on ne vit plus dans les tentes. Ca c'était bien avant. On a chacun notre maison, chauffée, heureusement ... et puis il existe des structures maintenant. Je travaille à mi temps dans l'enclos pour m'occuper des bêtes que les expéditeurs captures. Et y'a même une clinique et une école.

Elle était fière. Même si New York lui manquait cruellement, Rose donnerait tout pour rester le plus longtemps possible à Alticio. Il fallait juste faire ses preuves et qu'elle y mette du sien. Tout le monde avait une tâche et tout le monde s'entraidait.

- Tout le monde à quelque chose à faire et s'entraide. J'aime beaucoup cette mentalité. A New York les gens sont égoistes. Enfin, perso, je ne pensais jamais pouvoir travailler avec les animaux avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


Messages : 58
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Mar 10 Mar - 9:12

Tout en continuant leur avancée vers le hall de l'université de droit, Skill écoutait attentivement les propos de son amie. Il ne l'avait pas vu depuis des lustres et il s'étonnait encore de la voir en si bonne forme. C'était curieux en quelque sorte de la revoir aussi épanouie, aussi souriante, alors que les médias n'arrêtaient pas de dénigrer les agissements de Van Honore et de son équipe médicale. Les journalistes montraient sans vergogne des images de camps rongés par la maladie causée par les radiations. Skill songeait un instant que tout ceci n'était que tromperie et mensonge. Peut-être un moyen pour les dirigeants d'éviter d'autres pèlerinages vers Alticio ? Mais le jeune étudiant avait du mal à le croire. Pourquoi essayer de garder une population dans un dôme si la vie en extérieure était propice à l'homme ? Non, si on leur montrait de telles images, c'est qu'il y avait un soucis de sécurité. Que les gens d'Alticio étaient aveuglés par leur bonne foi, par leur envie de changer le monde. Skill le trouvait parfaitement bien ainsi et préférait simplement hocher la tête, sans pour autant prendre les paroles de Rose au sérieux. Il n'était pas convaincu que la vie là bas soit meilleure qu'ici.

Elle parlait d'entraide, mais croyait-elle vraiment que toutes les bonnes personnes quittaient New York pour vivre comme des hippies ? Skill connaissait beaucoup d'autres personnes très appréciables, le coeur sur la main, qui vivaient au sein même du dôme. Il ne se considérait pas comme égoiste, vu qu'il avait plusieurs fois demandé des nouvelles de Rose et que visiblement celle-ci n'avait jamais prit la peine de lui répondre. Mais il n'était pas rancunier pour cela il n'en prêtait que peu d'attention.

Enfin, ils pénétrèrent dans le Hall de l'Université. Même si Skill ne connaissait pas spécialement cette aile de l'Université, il était prêt à accompagner son amie. Ca faisait si longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus, qu'ils avaient certainement un tas de choses à se raconter.

- Mais ça ne doit pas être trop dur de vivre sans soleil ? J'veux dire ... être dans le noir en permanence ... ce n'est pas trop fait pour les hommes.

Ils longèrent un long corridor pour prendre un ascenseur.

- Je n'ai pas vraiment d'idées arrêtées sur Alticio ... mais vivre là bas est vraiment une bonne chose ? Je veux dire ... Beaucoup de scientifiques disent que les radiations peuvent être très néfastes pour notre système immunitaire. Et je ne te parle pas des vidéos qui passent sur le net. Franchement ça me donne une piètre image d'Alticio.

Il la considéra un instant. Elle était toujours aussi fraiche et belle que la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Alors peut-être que New York leur mentait, ou peut-être qu'elle avait appris à cacher sa maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Mar 10 Mar - 16:29

Le hall de l'université lui paraissait bien plus grand à présent. Elle s'était habitué aux petits espaces, aux endroits confiné et chaleureux. Ici, dans la capitale, tout était bien trop grand, trop froid, trop impersonnel. Malgré tout, Rose se ressentait renaitre doucement, ses souvenirs d'enfance et d'adolescence lui remontant peu à peu à la tête. Elle se demandait presque ce qui l'avait poussé à suivre ses parents à Alticio. Tous ces étudiants venant de tous les pays, s'en était presque étrange. Elle se retourna vers Skill en haussant légèrement les épaules. Il n'avait pas tort, mais la vie à Alticio était certainement plus agréable malgré tout. Au moins, ils savaient ce qu'ils mangeaient, ils n'arrêtaient pas de découvrir un tas de choses et les scientifiques vérifiaient tous les mois leur état de santé. Pour sa part, elle tenait le coup et n'avait jamais été en aussi bonne forme depuis qu'elle avait quitté le dôme.

- Oh tu sais, on s'y fait rapidement. C'est vrai que la lumière me manque, mais je me dis qu'ici ou en Zone Extérieure, la lumière du soleil nous sera toujours étrangère. On ne vit pas non plus comme des hommes des cavernes tu sais ? Je pense que tu devrais faire un tour à Alticio. Ca te permettrait de voir de tes propres yeux, plutôt que d'écouter ce qui se dit sur la ville neuve.


Ils traversèrent le long hall d'entrée, puis empruntèrent un couloir étroit tout en longueur pour rejoindre un ascenseur. C'est sûr qu'au niveau des technologies, Alticio était bien loin derrière de New York. Mais Rose trouvait que la ville avait plus de charme que la capitale. Tout le monde avait contribué à sa façon à bâtir les murailles d'Alticio et s'en était une part de fierté que chaque citoyen aimait mettre en avant.

- Beaucoup de scientifiques et de politiques sont contre Lewine. Donc ça ne me choc même pas ... Je ne prête plus attention à ce qu'on peut lire dans les journaux, je préfère de loin avoir ma propre opinion en vivant vraiment le truc. M'enfin bon ... Tu t'arrêtes à quel étage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


Messages : 58
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Lun 22 Juin - 20:42

Skill n’était vraiment pas convaincu par l’idée de faire une petite escale à Alticio. Il avait lu beaucoup de choses sur la Zone Extérieure et franchement, il ne se voyait pas quitter le dôme. Même pour aller rendre visite à de la famille en France. Il avait entendu et lu tellement d’accidents sur les transplaneurs qui faisaient la liaison New York – Paris, qu’il en faisait presque des cauchemars. Il n’était pas quelqu’un de trouillard. Dans la vie, il aimait aller de l’avant, passer des épreuves et montrer qu’il avait du cran. Mais pourtant, il ne se voyait même pas pointer le bout de son nez pour respirer l’air extérieur. Ca ne l’intéressait même pas. Il avait toujours vécu à New York et la ville était assez grande pour qu’il puisse s’y perdre encore. Il n’avait pas l’envie de chercher un réconfort ailleurs. Sa santé était plutôt bonne et il appréciait les changements de température que la grosse pomme avait gardé de ses siècles précédents. L’idée de vivre dans la nuit perpétuelle et dans un froid mordant lui déplaisait. Etre couvert d’une grosse polaire à chaque fois que l’on sort, ça ne devait pas être bien drôle. Au moins, les saisons étaient toujours d’actualité dans la capitale. Certes, tout y était artificiel, mais cela semblait si réel qu’on en perdait toute notion de travail technologique derrière.

De toute façon, Skill avait plus confiance en la SAAT, qu’en Alticio et son petit groupe de scientifiques aventureux. Après tout, la SAAT est l’association élitiste des plus grandes têtes pensantes du monde scientifique, alors pourquoi remettre en doute leurs connaissances et leur savoir ? Rose était très certainement inconsciente ou alors trop hypnotisée par le charme et le fantasme d’une vie extérieure possible. Beaucoup de citadins avaient quitté le dôme pour la ville neuve dans l’utopie d’y trouver un nouveau départ. Après tout, il ne plaisait pas à tout le monde de vivre dans de grandes tours. Enfin, Skill se voyait avoir un avenir plus riche ici qu’à Alticio dont les échos n’étaient pas très ravissants.

- Je m’arrête au 18ème, au même étage que toi. Je dois aussi rendre mon rapport de fin d’année. D’ailleurs tu as réussi tous tes tests d’admissibilité ? Je ne t’ai pas vu pendant les examens ? J’avais entendu dire que tu suivais des cours par correspondance, mais les examens se font à la capitale, n’est-ce pas ? A moins qu’ils aient construit une université à Alitcio, mais alors je ne comprendrais pas ce que tu fais ici …

En quelques secondes seulement l’ascenseur les mena au 18ème étage. Il s’agissait d’un très large hall où se dressait au centre une imposante fontaine. Elle représentait l’Ambassadrice d’Angleterre qui avait rebâti l’université afin d’accueillir un maximum d’étudiants à travers le monde. Ils devaient rendre leurs rapports dans des boites aux lettres incrustées dans un immense mur en verre. De là, leurs dossiers se téléporterai au centre des données pour finalement être lu et décortiqué par leurs professeurs.

- Je ne pense pas sortir un jour de New York. Il y a tellement à faire ici. Tellement de choses à découvrir ! Et puis nous sommes plutôt bien protégés par le dôme et les défenders ! Je me verrais mal devoir me battre contre une bête féroce à mains nues. D’ailleurs, c’est quoi déjà ton pouvoir ? Tu apprends à t’en servir là-bas ? Le mien n’aurait aucune utilité je pense …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Mer 15 Juil - 11:56

« Oui je suis mes cours par correspondance. Nous ne sommes pas assez nombreux pour créer une université, mais il existe déjà une école qui regroupe les jeunes de tout âge. Ceux qui veulent suivre un cursus plus poussé comme moi, doivent suivre des cours holographiques distribués par New York. Y’a même certains profs qui se déplacent jusqu’au centre d’informations lorsque les groupes sont assez grands. »

Rose était fier de montrer à Skill que la vie à Alticio n’était pas aussi archaïque que ce qu’il imaginait. Elle trouvait ça dingue que les Newyorkais puissent encore penser que les Alticiens vivaient dans des conditions difficiles et précaires. Elle n’osait même pas imaginer la Une des journaux le jour où Pylos eu attaqué un fourgon de métaux précieux en provenance des mines. L’information avait dû être totalement faussée pour causer la peur. Après tout, la capitale avait tout intérêt de garder ses citoyens bien au chaud dans la grosse bulle. Pourvu que personne ne songe un seul instant que la vie ne Zone Extérieure puisse être le présage d’un nouveau départ. Les grands maitre du Conseil des 13 veulent garder le monopole et ça, elle l’avait bien compris en arrivant ici.

Etrangement, New York avait bien changé. Quelques années plus tôt, jamais Rose n’aurait imaginé penser cela. Elle avait toujours idolâtré cette ville, par son dynamisme, sa culture, sa puissance et son envergure. Pour elle, tout se trouvait ici et le reste n’était que néant. Jamais elle n’aurait songé pouvoir vivre un jour en dehors de cette bulle de verre. Et pourtant, voilà qu’elle devenait plus forte, de jour en jour.

Elle déposa son dossier dans l’une des boites aux lettres incrustées dans le mur de verre, sous le nom du Pr Graham. Le dossier fut happé par un courant d’air et il disparut aussitôt. Rose se retourna vers Skill, lui adressant un large sourire. Elle avait la vague impression d’être beaucoup plus mature, plus fière de ce qu’elle était. Jamais elle ne se serait comportée de la sorte auparavant. La vie en Zone Extérieure l’avait changé et elle le remarquait que maintenant. Mais, peut être que les entrainements avec Will en étaient pour quelque chose.

Il croyait vraiment que le dôme les protègerait de tout ? Il avait tort. Rose n’avait jamais vu Pylos à l’œuvre, mais elle avait vu l’étendu de ses pouvoirs. Il n’était pas appelé le maitre des vents pour rien. Skill avait un côté un peu naif, mais elle ne le blâmait pas … après tout, elle avait eu le même genre de discours avant de suivre ses parents, contre son gré.

« Tu as tort de te croire en sécurité. Nous ne sommes en sécurité nulle part. Que ce soit Pylos, ou les vents, ou encore les dangers de la Zone Extérieure … l’Homme a causé tellement de torts. Mais bon, oui il y a les Defenders. C’est sûr. »

Elle lâcha un long soupire avant de hausser les épaules et de continuer sa marche vers la grande bée vitrée. De là, ils pouvaient admirer l’étendue du campus. Il n’était pas aussi grand que Central Park, mais donnait place à un large espace de verdure, de terrains de sports, de bâtiments historiques, de piscines et de parcs. Un air de nostalgie se lisait dans ses yeux.

« Oui je suis des cours avec un Defenders. Il m’apprend à tirer à l’arc et à utiliser mes capacités de télékinésie. Ce n’est pas toujours facile, mais à force on commence à voir les résultats. »

Elle se retourna vers Skill et le considéra quelques instants droits dans les yeux.

« Aucun pouvoir n’est inutile. Si nous sommes tous doté d’une capacité, c’est qu’il y a une raison. Je suis sûre qu’avec de l’entrainement, tu y trouverais de l’intérêt. Tu as juste peur qu’elle t’échappe … Et cette bulle ne t’aidera à découvrir qui tu es réellement. » dit-elle en montrant le dôme du doigt.

Rose était persuadée que le Conseil des 13 voulaient cela. Le sentiment de confort qui imposait aux habitants de la ville de développer leurs capacités à moitié, voire à l’oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


Messages : 58
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Sam 14 Mai - 21:22

Elle avait bien changé, ça en crevait les yeux. Les Alticios étaient tous pareils. Ils revenaient à New York en balançant leur science sur le monde Extérieur. A croire que les radiations avaient totalement bousillé leurs neurones … Skill était peu convaincu par le discours de sa camarade. Il avait toujours apprécié Rose. Elle faisait partie de ses bonnes amies, mais depuis son départ pour la Nouvelle Ville, il la trouvait différente, changée. Il y avait du bon dans ce changement, comme du mauvais. Elle paraissait plus mâture, et bien plus sûre d’elle. Chose qu’il n’aurait pas pu imaginer avant. Mais depuis qu’il l’avait revu, il avait cette vague impression qu’elle essayait de lui retourner le cerveau. Comme pour lui faire comprendre qu’il vivait dans le leurre et qu’il avait tous les torts de croire en la bonne foi de leurs dirigeants.

Devait-il plutôt croire Lewine et ses expériences abracadabrantes ? Ce groupe de scientifiques qui était parti quelques années plus tôt pour revenir en clamant haut et fort qu’une vie à l’extérieur du dôme les attendait, pour finalement ne jamais déposer de dossier sur leurs recherches ? Les gens sont partis de leur plein gré. Il existe encore des vagues de migrations, bien plus contrôlées maintenant. Mais est-ce raisonnable ? On ne peut empêcher personne de quitter le dôme, mais selon Skill, les dirigeants menaient la barque plutôt bien. Ils prévenaient, agissaient, sécurisaient les convois … bref, ils n’étaient en rien un facteur néfaste.

Elle parlait comme si la science infusait dans ses veines. Il arqua un sourcil réprobateur pour lui montrer son opposition. Les Defenders étaient des soldats surentrainés qui défendaient aussi bien les alentours de New York, que l’intérieur de la ville. Parce qu’elle vivait dans une Zone à risques, elle pouvait cracher sur ces héros de guerre ? D’ailleurs, sans l’aide des Defenders, elle n’aurait jamais atteint Alticio indemne. Il n’imaginait même pas qu’elle puisse s’en sortir toute seule, des kilomètres, dans le désert de la Zone Extérieure. Car oui, il n’y a que le désert là dehors, n’est-ce pas ?

Rose venait de frapper la curiosité de Skill, mais il était bien trop têtu pour l’avouer. Il avait toujours vu la Zone Extérieur en photo, ou au travers de reportages des alentours du dôme. Mais qu’en était-il à plusieurs centaines de kilomètres de là ? Etait-il possible d’y trouver de l’eau ? De la végétation ? Non… pour cela il fallait du soleil, une source de chaleur. La planète entière était dorénavant couverte d’un paysage lunaire. Skill l’avait toujours su. Verdoyante et luxuriante était la végétation de l’époque de ses arrières-arrières-arrières grands parents.

« Il t’apprend à tirer à l’arc ? En quoi ça t’est utile ? Tu as besoin de chasser pour te nourrir ? Vous mangez ces bêtes sauvages à deux têtes que l’on voit dans les reportages ? »

Une vague de frissons parcourut le corps de Skill en repensant à cette biche difforme qu’il avait vue dans un documentaire sur la faune de la Zone Extérieure. Concernant son don, c’était une autre histoire. Rose avait un don bien plus intéressant que le sien. Créer des parasites dans le cerveau des gens, il ne voyait pas bien ce qu’il pouvait en faire, hormis emmerder le monde, comme il avait si bien pu le faire à la découverte de son pouvoir.

« Mouais bof, je ne suis pas convaincu. Tu sais mon pouvoir n’aidera personne … j’ai préféré l’enfouir dans les méandres de mon passé. Non, je suis bien à New York et cette protection me fait du bien. C’est un sentiment agréable de se sentir protégé. »

Un large sourire entailla son visage. Il croisa les bras, comme fier de ne pas avoir succombé aux invitations de la demoiselle.

« Regarde, toi même tu as avoué être heureuse de revenir ici ! On finit tous par revenir à New York ! Cette ville est magique, y’a bien trop de choses à y faire que de se perdre dans le fin fond du monde. Et pourquoi vivre dans une lutte permanente lorsqu’on peut vivre dans le confort ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Dim 15 Mai - 13:58

C’était amusant de voir l’ignorance de Skill. Il croyait sincèrement que les Alticiens vivaient comme à l’âge de pierre. Elle n’avait jamais eu besoin de chasser des créatures de la Zone Extérieure. Non, les Alticiens cultivaient des terres et cherchaient dans la Jungle des racines, des plantes et des fruits pour se nourrir. Les scientifiques avaient fait des recherches assez poussées pour remarquer que la viande n’était pas une nécessité à la survie de l’homme. Alors, la règle était mise en vigueur. Les Alticiens étaient tous végétariens.

Elle n’avait subit aucune carence alimentaire et se sentait même en meilleure santé. Bien sûr, les tests à son entrée dans la Grosse Pomme en disaient le contraire, mais bizarrement, Rose se fiait plus aux tests des Alticiens qu’ils faisaient régulièrement, qu’à la réglementation de New York. Elle savait que les scientifiques avaient des procédures à suivre et qu’ils n’allaient certainement pas dire aux Newyorkais que la vie en Zone Extérieure était parfaitement saine. C’est sûr qu’il fallait aimer vivre dans la nuit perpétuelle et supporter le froid. Mais au bout d’un temps, on finissait par s’y habituer.

« Oh non, je n’en ai pas besoin pour chasser, mais plutôt pour savoir me défendre. On ne sait jamais, ça peut toujours servir. » dit-elle sur un ton léger.

C’est vrai qu’au début elle avait vite laissé tomber l’idée, mais contrairement à ce qu’on peut penser, William était un bon professeur. Elle avait donc pris goût à cet exercice et maintenant, elle ne se voyait plus passer une journée sans aller tirer quelques flèches sur le camp d’entrainement.

Protéger ? Il n’était à l’abri de rien. Les gens du bidonville pouvaient se rebeller contre ceux des beaux quartiers n’importe quand. Rose trouvait justement que New York était plus une bulle sur le point d’exploser. Les inégalités étaient bien trop grandes pour supporter ce poids politique encore longtemps. Qu’il vienne à Alticio, il verra ce qu’est un sentiment de sécurité.

Les deux amis continuèrent leur chemin tout en regardant le soleil couchant sur l’horizon. C’était un spectacle magnifique, mais totalement imaginé. Bien sûr, ils reproduisaient ce qu’on pouvait voir dans les archives, mais quand on savait que tout ceci n’était que pur artifice, il y avait un sentiment de mensonge et de tromperie qui rendait le spectacle amer. Du moins, c’était le ressentie de l’ex citadine.

« C’est vrai que je suis contente de revenir ici, je n’ai pas dit le contraire. Mais je ne pense pas que je pourrai y revivre. Tu sais, y’a quand même une grande différence entre rester quelques jours pour revoir ses amis et revenir y déposer ses bagages. Enfin, tu as des nouvelles d’Alex ? Camille ? Dean ? Claire ? »

Elle avait quitté tous ses amis, mais espérait vraiment profiter de ces quelques jours pour tous les revoir et leur parler d’Alticio.

« Tu devrais quand même venir à Alticio un de ces quatre Skill, je suis sûre que ça te plairait malgré ce que tu en penses ! Il ne faut pas toujours croire ce que disent les médias. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


Messages : 58
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Dim 15 Mai - 16:14

Malgré tout ce qu'elle pouvait raconter sur Alticio, Skill n'était pas convaincu. Non, il aimait bien trop la sécurité qu'offrait la grande pomme pour s'aventurer dans des terres inconnues et hostiles. Ce n'était pas un dur à cuir comme ces Défenders et encore moins un grand penseur avec des idées illusoires. Pour lui, Rose se mettait clairement en danger. Elle avait subi un test d'entrée devant le premier sas de la ville. N'avait-elle pas eu peur en jaugeant son taux de radioactivité dans le corps ? Les scientifiques et leurs études, prouvaient sans cesse que s'exposer trop longtemps dans les terres extérieures, pouvait être fatale pour l'être humain. A l'écouter, Skill avait l'impression de passer pour un ignorant.

Peut-être qu'elle avait raison. Qu'il devrait sortir de sa bulle et passer un moment à Alticio. Mais honnêtement, les conditions de cette ville ne l'enchantait guère. Il y faisait froid, la nuit y était prédominante et la nourriture avait, parait-il, un goût acre et amer. Il plongea les mains dans ses poches, puis la considéra un long moment. S'il n'était pas gay, il l'aurait épousé sur le champ. Plus le temps passait, plus Rose exposait sa beauté aux yeux du monde. Elle avait ce petit air innocent, qu'elle cachait sous un caractère revêche. Il l'appréciait et trouvait encore une fois, qu'elle avait beaucoup changé. Il était même étonnant qu'elle ne lui ai pas encore demandé d'aller faire les boutiques sur la 5ème avenue.

Les deux amis continuèrent leur avancée dans le parc de l'Université. Comment vouloir retourner à Alticio alors qu'ici il faisait si bon vivre ? Il ne comprenait pas. Ils s'arrêtèrent sous un grand chêne. Elle voulait prendre des nouvelles des amis ... Skill avait une idée en tête, mais n'était vraiment pas sûr que celle-ci l'enchante. Il se lança quand même.

- Alex organise une soirée chez lui. Y'aura toute la clique. Dean, Claire, Camille ... Tu pourrais peut-être te rejoindre à nous ? C'est dans deux jours ... Je ne sais pas si tu as l'intention de rester un peu à New York, mais ça serait bien qu'on se retrouve tous ensemble. Ca fait longtemps !

Il lui adressa un large sourire en espérant qu'elle accepte. Après tout, ils n'avaient pas eu l'occasion de s'échanger quelques verres depuis un moment maintenant. Ils se voyaient simplement le jour de leurs examens et après chacun partait de son côté. Il était peut-être temps de renouer les liens. Et puis, il était convaincu qu'avec le soutient de Claire, Rose ne dirait pas non.

- Pour ce qui est d'aller séjourner à Alticio ... tu ne m'as pas trop convaincu. Je vais attendre l'hiver de New York pour me préparer à affronter le froid de la zone extérieure. Ne trouves-tu pas que ce coucher de soleil est tout simplement magnifique ? Ca ne te donne vraiment pas envie de rester ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Dim 1 Jan - 15:10

Bon, visiblement Skill n'allait pas changer son point de vue sur Alticio. Rose ne voulait surtout pas l'influencer, mais elle savait que quitter la grosse pomme lui avait fait le plus grand bien. Elle était convaincu que cette expérience pourrait avoir le même effet sur son ami. Elle se contenta de sourire, légèrement, et d'observer les alentours. La vie ici semblait si paisible. Les étudiants riaient, s'amusaient dans le parc, étudiaient sur un banc, sans se soucier des problèmes de nourriture, des vents polaires qui pourraient frapper à tout instant. Sans penser un seul instant que la horde viendrait piller leurs réserves d'énergie ou que des créatures nocturnes viendraient tuer le bétail. Les New-yorkais vivaient dans une sorte de rêve, d'illusion. Comme Skill, ils se complaisaient dans une sorte de berceuse qu'on leur fredonnait au creux de l'oreille.

Cette vie, Rose n'en voulait plus. Alticio lui avait forgé un nouveau caractère. Bien qu'elle fasse partie des "faibles" des habitants de la nouvelle ville, ici, elle avait l'impression d'avoir gagné en savoir, en force et semblait même prête à affronter un combat de Défenders. Aller dans le bidonville ne lui faisait pas peur. Alors qu'à l'époque, quitter le centre ville était quelque chose dont elle n'aurait même pas imaginé un seul instant.

Puis, Skill la sorti de ses pensées. Il lui proposa de venir à une soirée organisée par Alex. C'était le genre d'événement idéal pour revoir tous ses amis en une seule fois. Mais l'expédition pour les pierres d'énergie partait le lendemain. Elle avait promis à Will d'y participer. Elle tergiversait silencieusement dans sa tête. Bon, des expéditions y'en avait assez souvent ... alors que des soirées à New York, ça se faisait de plus en plus rare.

- Ok ! Je suis partante pour la soirée d'Alex ! Et puis si y'a Claire ... pourquoi pas ! J'ai hâte de tous les revoir, ça fait si longtemps !

Enfin elle s'adossa contre le tronc du vieux chêne, puis écouta attentivement les propos de son ami.

- Rester ? Non ... vraiment Skill, si tu viens à Alticio, tu verras que cette vie là n'a plus aucun sens. On doit accepter notre destiné. La vie terrestre à changée. Elle est plus rude et il faut savoir s'adapter. Rester confiné dans une bulle en verre ça ne t'aidera pas ... Vivre dans la Zone Extérieure, ça m'a permis de me découvrir. J'ai acquis de l'expérience, j'ai gagné en confiance et je suis bien moins capricieuse. Crois moi, on apprend la solidarité et nous sommes comme une sorte de grande famille.

Elle lui accorda un large sourire. Ses dernières paroles lui faisaient presque peur. Elle avait vraiment l'impression d'avoir subi un lavage de cerveau. Mais qu'importe, c'est ce qu'elle pensait vraiment de sa nouvelle ville, de sa nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skill Amertoff
Neutre


Messages : 58
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 6/10
Localisation : New York
Métier/Etude : Etudiant en commerce

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Dim 1 Jan - 19:36

-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Mer 4 Jan - 11:45

-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose peterson
Altcien


Messages : 210
Statu RP : Open
Niveau pouvoir : 5/10
Localisation : Alticio City
Métier/Etude : Etudiante en droit

MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Mer 4 Jan - 11:45

RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles hasardeuses   Aujourd'hui à 15:17

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles hasardeuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contrevents :: New York City :: Université-